nobi nobi ! : le plaisir de lire un classique, avec une adaptation en manga

Clémence Chouvelon - 25.03.2015

Manga/BD/comics - Univers Manga - nobi nobi ! Sherlock Holmes - Littérature classique manga - Les Classiques en Manga


Découvrir ou redécouvrir les classiques de la littérature tout en alliant un véritable plaisir de lire, c'est l'ambition de la collection « Les Classiques en Manga ». La maison d'édition française nobi nobi !, dont jeunesse et Japon font la marque de fabrique, est à l'origine de ce projet à la fois ludique et pédagogique. De la romance avec Roméo et Juliette à l'aventure avec Tom Sawyer, cinq titres adaptés de classiques de la littérature sont déjà disponibles, et la collection ne cesse de s'agrandir avec trois nouvelles histoires prévues d'ici la fin de l'année.

 

 

Les Classiques en Manga - nobi nobi !

Les Classiques en Manga sur le stand de nobi nobi ! au Salon du livre (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Pierre-Alain Dufour et Olivier Pacciani, passionnés par le Japon et le livre, sont à l'origine de la maison d'édition nobi nobi ! spécialisée dans la littérature jeunesse en provenance du Japon. Papa Renard en croque pour les cochons et Princesse Pivoine sont les deux premiers titres publiés par la maison en 2010.

 

Lancée le 9 octobre 2014, la collection « Les Classiques en Manga » compte désormais cinq titres, tous en un tome : Les Trois Mousquetaires, La Petite Princesse Sara, Roméo et Juliette, Les aventures de Tom Sawyer et Les enquêtes de Sherlock Holmes. La collection s'agrandira dès juillet avec Les Quatre Filles du docteur March, le plus épais de la collection avec 300 pages. D'ici la fin de l'année devraient paraître Heidi et Alice au Pays des Merveilles, ce dernier devant marquer les 150 ans de la première édition du livre en Angleterre. nobi nobi ! prévoit un évènement autour de la publication de ce titre. 

 

« Le tour de force de cette collection, c'est qu'on a les éléments principaux du roman, les moments clefs, quelques adaptations libres au niveau de l'histoire pour amener plus de rythme et un enchaînement d'actions qui soit cohérent. [Les auteurs] ont vraiment réussi à conserver l'esprit de l'œuvre originale et à faire quelque chose de très dynamique avec une lecture manga » explique Pierre-Alain Dufour. « Ce sont des livres assez longs à réaliser, [les éditeurs japonais] travaillent à chaque fois avec de jeunes artistes, qui n'ont jamais travaillé professionnellement. Il faut les former à l'écriture manga. »

 

Les titres reprennent les codes du manga japonais, qui rencontre un énorme succès auprès des jeunes générations, pour adapter les ouvrages d'origine en une lecture accessible et plaisante. « C'est un peu l'objet idéal : ça plaît aux enfants, car ce sont des mangas, mais ça plaît aussi aux parents, car ce sont des classiques », souligne l'éditeur.

 

La collection s'adresse à la fois aux enfants, aux parents, mais également aux prescripteurs comme les professeurs ou les bibliothécaires. « Il y a un côté rassurant pour les parents, qui connaissent Les Trois Mousquetaires. Et pour les enfants, ce sont de vraies histoires d'aventure, c'est aussi passionnant qu'un Naruto par exemple, c'est vraiment des mangas qu'ils apprécieront avec une lecture très facile ».

 
Plaisir de lire, le maître mot de la collection
 

L'aspect pédagogique de la collection commence à intéresser les « prescripteurs, qui cherchent de nouvelles collections pour faire venir les enfants en bibliothèques », et ce n'est qu'une question de temps avant que les enfants puissent découvrir ces ouvrages dans les rayons. « On a besoin que la collection se développe un peu. Il n'y avait que deux titres, on commence à en avoir cinq, et quand on les présente sur le stand [au Salon du livre], on voit une vraie logique de collection, une logique graphique également, on a énormément travaillé sur la charte graphique du livre, avec une couverture semi-cartonnée pour rappeler les bibliothèques roses. [...] C'est notre meilleure vente du Salon du livre »

 
 
nobi nobi, 5 ans ! - Salon du Livre de Paris 2015
La maison fêtait ses 5 ans au Salon du livre de Paris (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)
 
 

La collection permet aux enfants de s'initier à ces histoires intemporelles, et les aide à s'intéresser aux œuvres originales, qui bénéficient d'une nouvelle visibilité. « À la fin de chaque livre, nous avons ajouté par rapport à l'édition originale japonaise une page qui présente l'auteur, et une qui présente l'ouvrage d'origine. Il faut expliquer aux enfants qu'il y a énormément de choses à découvrir dans l'ouvrage d'origine, par rapport au contexte, notamment historique, dans lequel ont été écrites les œuvres. De manière un peu pédagogique, on les amène vers une lecture plus générale. Mais il faut garder à l'esprit qu'il faut qu'il y ait un vrai plaisir de la lecture pour les enfants. »

 

Au Canada, la maison d'édition Udon Entertainement a lancé l'été dernier une collection similaire pour le public anglophone, proposant des adaptations d'œuvres comme Orgueil et Préjugés de Jane Austen ou De grandes espérances de Charles Dickens. Cette tendance pour la réinterprétation de classiques de la littérature en manga émerge également en France. Les maisons d'édition Ki-oon et Kurokawa proposent respectivement dans leur catalogue Le Requiem du Roi des Roses, une réinterprétation du Richard III de Shakespeare, et Les Misérables, l'adaptation en manga de l'œuvre de Victor Hugo.