Paris : une planche d’Hergé vendue à 770.600 euros

Julie Torterolo - 23.11.2015

Manga/BD/comics - Univers BD - Artcurial enchères - Hergé planche - Paris vente


Une fois de plus, c’est une planche de l’auteur belge qui a fait décoller les enchères au cours de ce week-end. Un dessin d’Hergé, issu de l’album Tintin au Congo s’est en effet envolé à 770.600 euros, raflant à lui seul quasiment la moitié de la cagnotte que la vente parisienne d'Artcurial a occasionnée, ce samedi 21 novembre. 

 

HERGE (Georges REMI dit), Tintin au Congo

Illustration d'Artcurial

 

 

Réalisé au crayon et la gouache pour le troisième hors-texte de l’album de 1937, la planche était estimée entre 300.000 et 500.000 euros. Après une bataille entre deux collectionneurs européens au téléphone, il a alors trouvé un acquéreur dans la salle, rapporte l’AFP.

 

Plusieurs autres œuvres originales du dessinateur, comme celle du Crabe aux pinces d’or  publié par Casterman en 1942, vendue pour 25 000 euros, ont attiré « tintinophiles ». Hergé a ainsi rapporté 1,1 million d’euros, sur les 2,241 millions d’euros drainés par la vente de ce samedi. 

 

Un succès pour le dessinateur belge, mais qui ne bat pas une œuvre issue du Sceptre d’Ottokar adjugée à 1,6 million d’euros le 24 octobre dernier à Paris ou encore un dessin d’Hergé tiré du Lotus Bleu, vendu à 1,1 million d’euros à Hong Kong au début du mois d’octobre. 

 

La gare de banlieue, Tardi, Ed. Futuropolis

 

 

Néanmoins, Hergé n’a pas été le seul à faire décoller la cagnotte d'Artcurial ce week-end : un fusain sur papier de Tardi La gare de banlieue est partie pour 125.800 euros, un record pour une œuvre du créateur d’Adèle Blanc-Sec selon Artcurial. 

 

La Bande dessinée américaine n’a pas non plus été en reste :  L’huile sur toile de Carl Barks, L’Oncle Picsou est allée entre les mains d’un collectionneur européen pour le double de son estimation, 41.500 €. 

 

« Le marché de la Bande Dessinée continue à faire preuve d’un grand dynamisme, tout en affirmant sa sélectivité. Pour les pièces historiques, les œuvres de qualité muséale continuent de susciter un engouement non démenti ; tandis que pour les pièces contemporaines, les collectionneurs se concentrent sur les auteurs importants et les dessins de référence. Nous sommes très heureux de l’accueil réservé aux œuvres de Tardi qui confirme l’importance de l’artiste dans la Bande Dessinées et au-delà », a alors commenté Eric Leroy, expert du département Bandes dessinées d’Artcurial.