Pas de cannibalisation sur les comics de Robert Kirkman

Clément Solym - 24.12.2012

Manga/BD/comics - Comics - ventes numériques - comics - cannibalisation


L'évidence ne s'impose pas à tous de la même manière, mais quand on l'interroge sur la cannibalisation des ventes papier par les ventes numériques, le créateur de Walking Dead n'est pas ému. Robert Kirkman a dernièrement rassuré tout le monde : les ventes d'imprimé restent au niveau, en regard de ce qui se vend de BD en numérique...

 

 

 

 

Dans un long entretien accordé à Comic Book Ressources, il revient sur cette question. « Je n'ai pas précisément les chiffres en tête, mais je sais que lorsque nous avons commencé avec comiXology, nous faisions 5 % », et au fil du temps, ces 5 % ont fructifié, au point de devenir 25 à 30 % des ventes. « Le marché numérique fait des bonds et connaît une croissance exponentielle, alors que le marché du papier continue de grandir. » Et ce constat, Robert l'a fait sur d'autres de ses séries, comme le titre Invincible.

 

« Le marché numérique continuer de doubler en permanence, et dans le même temps, le marché du papier reste le même. D'ailleurs, je dirai qu'il y a un plus grand nombre de revendeurs et de gens qui sont des ultras fans du comics imprimé et qui voit le numérique comme une menace », poursuit Robert. Mais la réalité est bien là : les ventes numériques alimentent les ventes papier, et l'inverse semble également vrai. Un constat évidemment enthousiasmant et fort pour l'ensemble de l'industrie.

 

Le numérique semble ainsi être une option intéressante : les gens sont déjà habitués à acheter leurs produits de cette manière, et en quelques clics, tout est acheté, pour en profiter plus tard, calé au fond de son canapé.

 

Et de conclure : « Beaucoup de personnes disent que le marché numérique est en train de remplacer le marché de proximité, l'épicerie du coin, le Wal-Mart ou l'endroit où vous aviez l'habitude de voir une table de comics et vous les achetiez. Il existe pourtant un marché de collectionneurs et je pense qu'il est en train de revenir auprès du public qui lit, exactement comme ce marché a pu exister dans les années 90. »

 

Kirkman vient de célébrer le 100e numéro de Invincible, et les deux derniers titres, #99 et #100, réalisés avec Ryan Ottley et Cory Walker, marquent un nouveau tournant dans la série, avec la fin de plusieurs personnages.

 

Maintenant, reste à savoir si cette absence de cannibalisation a lieu du fait de la notoriété de Kirkman, une possibilité qui n'est pas à exclure.