Pierre Sterckx, "passeur entre le monde de l'art et de la bande dessinée"

Nicolas Gary - 04.05.2015

Manga/BD/comics - Univers BD - Pierre Sterckx - Tintin Hergé


Né à Bruxelles en 1936, Pierre Sterckx y est mort le 2 mai 2015. Grand pédagogue, Pierre Sterckx avait notamment dirigé l'ERG (École de Recherche Graphique) à Bruxelles de 1981 à 1991, avant d'enseigner aux Beaux-Arts à Paris. 

 

 

Pierre Sterckx TIntin Hergé biographe

 

 

Ami d'Hergé depuis le milieu des années soixante, il avait accompagné le dessinateur dans sa passion grandissante pour l'art contemporain, avant d'organiser les premières grandes expositions à son propos : Le Musée imaginaire de Tintin en 1979, Hergé dessinateur en 1989, Au Tibet avec Tibet en 1994. Il lui avait aussi consacré de nombreux ouvrages, parmi lesquels Hergé, portrait biographique (en collaboration avec Thierry Smolderen) et Tintin schizo.

 

Critique d'art intuitif et éclectique, passionné par la peinture classique comme par la création contemporaine, Pierre Sterckx était un collaborateur régulier de Beaux-Arts Magazine. Il est notamment l'auteur de Le Mystère Magritte, 50 géants de l'art américain, Les mondes de Vermeer, Les plus beaux textes de l'histoire de l'art ainsi que du catalogue Vraoum, art contemporain et bande dessinée.

 

Synthèse des grandes passions de sa vie, son dernier ouvrage, L'Art d'Hergé, paraîtra fin août chez Gallimard en même temps qu'aux États-Unis.

 

 

  

« C'était un éveilleur pour plusieurs artistes, un personnage très attachant : il était autodidacte, se frayant un chemin libre entre art majeur et art mineur. Il était tout sauf un critique au sens strict. Bien au contraire : il fut un des passeurs entre le monde de l'art et celui de la bande dessinée, à une époque où ce n'était pas si évident que cela », nous explique Benoît Peeters, éditeur aux Impressionns nouvelles.

 

Les deux hommes avaient travaillé à de nombreuses expositions, et différents titres, autour de Tintin, comme l'Archipel Tintin, publié aux Impressions nouvelles en 2004. « Pierre avait 79 ans, mais m'a toujours paru beaucoup plus jeune, tant il était énergique et enthousiaste. Il était un spécialiste incontesté, et le premier biographe d'Hergé, mais on ne peut pas le réduire à cela », poursuit l'éditeur.