Putain de Guerre : Tardi, "avec les soldats au coeur de la tranchée"

Nicolas Gary - 06.02.2014

Manga/BD/comics - Univers BD - Jacques Tardy - Putain de Guerre - Angoulême


Durant une quarantaine d'années, Jacques Tardi a travaillé sur la Première guerre mondiale. Alors que les commémorations du centenaire de la Der des Der ont commencé en France, et en Europe, le travail du dessinateur est mis à l'honneur dans le cadre d'une grande exposition hébergée par la Cité de la BD d'Angoulême.

 

 

 

 

Véritable écho à son histoire personnelle, Jacques Tardi s'est consacré à ce pan de l'histoire, avec le concours de l'historien Jean-Pierre Verney, spécialiste de la guerre de 14-18. « C'est comme si, pendant tout ce temps, j'avais été avec les soldats au coeur de la tranchée », se souvient-il. 

 

L'exposition propose une scénographie sobre et pudique : des planches originales, montrant des gueules cassées, souvent confrontées à des photos d'époque des victimes de la guerre. On laisse au visiteur le soin de découvrir un parcours terrible de souffrance. 

 

Au fil du récit, la couleur des dessins s'estompe, devient fade, jusqu'à ce gris sinistre, au plus fort de la guerre, quand les soldats partageaient leur quotidien de faim et de peur avec les rats. « C'est un univers de boue, de merde, de crasse. Quand les soldats américains arrivent en 1917, ils sont effarés par l'absence d'hygiène », précise le dessinateur. 

 

Un hommage poignant aux quelque 18 millions de victimes de la guerre, autant qu'aux blessés, aux mutilés, et aux déserteurs, qui ont préféré fuir le conflit. Rien n'est dissimulé, de l'enthousiasme des premières heures, aux cadavres jonchant le sol, en passant par les trahisons, ou les suicides. Une minutie remarquable, qui montre combien l'effroyable guerre a pu hanter le dessinateur.

 

L'exposition est ouverte au public jusqu'au 8 mars.