Renaissance de Barbarella, l'un des ultimes personnages de la contre-culture

Clément Solym - 24.06.2012

Manga/BD/comics - Comics - Barbarella - adaptation - Jean-Claude Forest


Grand projet qui se profile pour Gaumont International Television et Martha de Laurentiis, qui vont s'atteler à ressusciter Barbarella, l'iconique et sexy héroïne de BD, pour renouveler son combat contre les forces du Mal. Et le projet est confié à Nicolas Winding Refn, directeur du film Drive.

 

Dans les années 60, Barbarella était incarnée par Jane Fonda, dans une adaptation télévisuelle, particulièrement marquée par son époque. Et Nicolas est fébrile à l'idée de se plonger dans cette réalisation. 

 

« Je suis impatient de faire redécouvrir ce personnage unique pour une nouvelle génération de fans », assure-t-il. 

 

Créée en 1962 par Jean-Claude Forest, Barbarella était considérée comme une BD pour adultes exclusivement, alors que l'on y découvrait de scènes érotiques - où l'héroïne fut torturée avec un outil baptisé Orgasmotron, lors d'une rencontre avec des extraterrestres. (voir la vidéo ci-dessous)

 

Les BD seront publiées en 1964 aux éditions Éric Losfeld, dans un contexte de révolution sexuelle qui lui assurera un succès certain, avant que le film ne soit lancé en 1968. D'ailleurs, l'éditeur profitera du succès du film pour rééditer le livre avec deux photos tirées du film en guise de couverture et de quatrième. 

 

Ainsi, le premier coup de boutoir annonçant la BD adulte des années soixante-dix est un peu antérieur et porte le nom de Barbarella imaginé par le très protéiforme Jean-Claude Forest et publié par Éric Losfeld, l'album fait scandale, car il met en scène un personnage de femme libérée anticipant sur la révolution sexuelle à venir ! Dans un décor de science-fiction fait de jungles touffues ou de cités délirantes, Barbarella parcourt l'univers, rencontre des humanoïdes aussi peu farouches qu'elle, et expérimente un "orgasmotron" ! (voir notre chronique)

 

La comédie musicale réalisée en 2004 n'aura pas laissé de si impérissables souvenirs.

 

Depuis, une révision du film était prévue, avec pour personnage principal Drew Barrymore, mais sans que le projet n'aboutisse - ni que l'on ne sache réellement ce qui l'aura empêché. 

 

La nouvelle vie de Barbarella devrait donc se passer dans une série, sur chaîne câblée, mais là encore, personne n'a encore revendiqué cette adaptation. (via Daily Mail)

 

 

 

Pour Refn, Barbarella représente « l'un des ultimes personnages de la contre-culture ».