Sans pitié, Marvel exécute un de ses héros, Wolverine

Antoine Oury - 03.09.2014

Manga/BD/comics - Comics - Wolverine mort - Death of Wolverine Marvel - comics X Men Charles Soule


Grâce à son pouvoir d'autoguérison légendaire, le griffu Wolverine a réussi à se sortir de toutes les situations à risques depuis 1974, date de sa première apparition. Mais, dans une série lancée en juin dernier par Marvel, intitulée 3 Months to Die, le héros âgé de deux siècles se voyait privé de ce pouvoir, et donc vulnérable. La conclusion sera mortelle, promet l'éditeur.

 


 

 

La mini-série a été publiée aujourd'hui même par l'éditeur, avec le premier épisode d'une série de 4 qui ne laisse que peu de place au doute : Death of Wolverine. Ce n'est certes pas la première fois que le monde du comics pleure un de ses héros, mais c'est bien le premier grand voyage de Wolverine : « Pendant longtemps, peu importait l'adversaire, il était l'éternel vainqueur », admet Michael Marts, éditeur chez Marvel.

 

Pour une fois, donc, Wolverine tombe bel et bien sur plus fort que lui, puisque les plus retors de ses ennemis, au courant de sa vulnérabilité, tentent d'en profiter. Lady Deathstrike, Dents-de-sabre, évidemment, mais aussi les instigateurs du Projet X lui tomberont sur le râble. Pour l'ultime aventure de Wolfie, Marvel a confié les rênes à Charles Soule, au scénario, et Steve McNiven, au dessin. Tous deux se sont particulièrement centrés sur la violence et la brutalité du personnage, décuplées par la disparition de son pouvoir de guérison.

 

« Wolverine revient sur sa propre existence, et s'interroge sur sa mort », explique Charles Soule à Entertainment Weekly. « Nous voulions que le lecteur soit amené à le faire lui aussi, dans chaque épisode. Chacun présente donc un Wolverine différent, dans lequel nous nous concentrons sur un élément particulier. » 

 

La silhouette de la couverture est d'ailleurs un hommage à la découverte du héros, puisqu'elle correspond à sa première apparition dans l'épisode 180 de The Incredible Hulk. Bien évidemment, tout le monde s'attend à ce que, d'une pirouette, Wolverine soit ramené à la vie. La mort n'est jamais définitive dans les comics, sauf pour les proches du genre Gwen Stacey ou Ben Parker (Spiderman), ou Bucky Barnes, le coéquipier de Captain America.

 

Plusieurs couvertures alternatives ont été réalisées pour l'occasion, dont quelques-unes à retrouver ci-dessous.