Sécurité, financement : le Festival BD de Solliès-Ville annulé pour 2019

Florent D. - 23.02.2019

Manga/BD/comics - Univers BD - Sollies ville festival - Festival BD Var - association ALiEn Sollies


La décision de la mairie pour cette année 2019, qui aurait dû être la 31e édition de la manifestation, fut difficile. Le festival de BD, programmé par l’association ALiEn, passera une année blanche selon le maire, Roger Castel. Avec l’espoir de tout pouvoir faire renaître en 2020. 


crédit festival BD de Solliès-Ville
 

Monté en 1989, c’est dans un village de la côte varoise, Solliès-Ville, que l’événement prend place. Au plus fort de sa fréquentation, il revendiquait quelque 25.000 visiteurs, accueillis durant trois journées. Et une cinquantaine d’auteurs réunis autour de dédicaces, expositions, tables rondes et autres. Le tout, entièrement gratuit. 
 

Des conditions drastiques de sécurité


Tout semble idéal, mais les organisateurs s’agacent de ce qu’on leur impose un plan de circulation trop contraignant, affirme le président de l’association, Pascal Orsini. Les consignes instaurées par l’adjoint à la sécurité « avec l’appui des gendarmes et de la préfecture nous paraissent aberrantes », indique-t-il. Les visiteurs déserteraient d’ailleurs, parce qu’ils ne peuvent plus se garer. 

Mais pour les habitants, c’est l’enfer : un détour obligatoire de près de 25 minutes pour accéder à leur domicile. Pascal Orsini pose d’ailleurs les chiffres : la fréquentation a chuté à 10.000 visiteurs, alors que les contraintes ne cessent d’augmenter. 

Si la mairie a toujours soutenu la manifestation, les tracasseries administratives commencent à dépasser les limites, déplore le président d’ALiEn : « L’an passé, j’ai dû remplir un dossier sécurité pour la préfecture : il y avait une partie pour l’association, une autre pour la mairie. Une semaine avant le festival [...] j’ai découvert qu’en cas de problème de sécurité, j’étais le seul responsable. Alors que je ne décide de rien, c’est quand même un peu dur ! »

Sécurité et financements, d’ailleurs, vont de pair. Avec un coût de 100.000 €, et peu de retombées directes pour le village – à l’exception des commerces de bouche : auteurs et libraires sont logés dans une autre commune – l’investissement décroît. 

En 2015, des difficultés financières, et les attentats récents avaient imposé des conditions de sécurité coûteuses. Et limitant le déploiement de la manifestation : la remise des prix ne pouvait plus se dérouler sur l’esplanade du château. 

La perspective, malgré l’amertume de cette année blanche, est de parvenir à remonter l’événement l’an prochain. L’événement se déroulait d'ordinaire à la fin du mois d’août.

De son côté, l’association souhaite malgré tout poursuivre ses activités, comme les ateliers d’écritures, organisés avec des scolaires et des auteurs. Certains accepteront certainement de venir, pour le stage BD – et il sera possible d’organiser des expositions.


via Var matin


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.