Stan Lee invente le comics-réalité avec ses lunettes en guest-star

Clément Solym - 26.03.2012

Manga/BD/comics - Comics - Stan Lee - super heros - télé réalité


L'apparition d'un romancier dont le livre est adapté pour le cinéma est appelée cameo. Mais jusqu'à présent, le monde du comics n'avait pas assisté à l'irruption de l'auteur directement dans sa création. Mais Stan Lee, la légende du comics pouvait se le permettre. 

 

Depuis février 2010, le créateur de Hulk, Spider Man ou encore Iron Man avait annoncé qu'il serait l'un des (super) héros de sa prochaine série. « Rien n'est plus excitant pour moi, comme pour un écrivain, que de créer un nouveau type de récit ou d'introduire un nouveau thème » expliquait-il. (voir notre actualitté)

 

 

 

Eh bien nous y sommes : Stan Lee's Mighty 7 est sorti en librairie la semaine passée, et cette nouvelle série s'inspire de la télé-réalité, pour faire apparaître des personnages réels dans la vie des super héros. À 89 ans, le bonhomme ne voit pas vraiment ce qui pourrait nuire à son oeuvre, avec cette initiative. « Dans tout ce que je fais, j'essaye de l'aborder avec le même esprit, parce que quand j'ai créé Spider-Man et Iron Man et tous les autres, j'essayais de faire quelque chose de différent. Il n'y avait aucun super héros qui soit un adolescent comme Spider-Man. »

 

Donc Stan Lee's Mighty 7 est basé sur la réalité, injectée dans des comics, avec des héros aux noms de Strongarm, Laser Lord, High Rise et d'autres, décrit Reuters, qui vivent sur un bateau traversant l'espace. Ils vont de planète en planète, avec pour guide suprême Stan Lee, ou le personnage qui l'incarne.

 

Après tout, soulignait un proche de la rédaction, en apparaissant directement dans son oeuvre, Stan Lee n'invente pas la poudre. C'est une forme de théâtralité assez connue, comme on pourrait la retrouver dans Jacques et son maître de Diderot. L'insertion du créateur dans l'oeuvre, c'est le reflet, surtout dans la position de guide, de l'activité elle-même de son travail - créer et orienter des personnages de papier. 

 

Cependant, Stan Lee n'a aucun super pouvoir - sinon celle de publier des messages sur Twitter, ou d'envoyer des SMS... depuis son vaisseau spatial. 

 

 

Nota Bene : histoire de rendre justice à l'éditeur Marvel, il faut tout de même souligner la présence dernièrement d'une équipe peu commune, celle de Spider Man, justement, qui sauvait le président Obama. Pas tout à fait dans le même contexte, évidemment, mais il fallait le rappeler. (voir notre actualitté)

 

 

Couverture du premier volume Stan Lee's Mighty 7.