Tintin et la Lune : “À force de croire en ses rêves, l’homme en fait une réalité” (Hergé)

Nicolas Gary - 23.03.2019

Manga/BD/comics - Univers BD - Tintin objectif Lune - Tintin Marché Lune - Hergé album Lune


Avant qu’en ce XXe siècle, Neil Armstrong ne mette le pied sur la Lune, une improbable expédition avait déjà traversé l’espace dans une fusée rouge et blanche… Et plutôt que d’attendre les festivités du 21 juillet 2019, on peut d’ores et déjà faire une croix sur son calendrier.



© Hergé - Casterman 

 

En effet le 25 mars 1953, un certain Tintin posait le pied sur notre satellite naturel, soit seize années avant que l’astronaute américain ne concrétise ce rêve. « À force de croire en ses rêves, l’homme en fait une réalité », commenta Hergé en 1969, quand Armstrong fut le premier humain à marcher sur la Lune.
 

Dans la bande dessinée de Hergé, Tintin, partait de la base spatiale secrète de Sbrodj, en Syldavie. Et pour l’occasion, les éditions Casterman ressortiront un volume unique, réunissant les deux tomes = Objectif Lune et On a marché sur la Lune.

 

En Syldavie, Tournesol met au point sa fusée lunaire à moteur atomique et s’apprête à partir pour la Lune. Mais de mystérieux incidents mettent à mal ce projet : la fusée d’essai est détournée, une tentative de vol des plans se produit... Qui se cache derrière cela ? Et la fusée pourra-t-elle décoller ? Nous retrouvons nos héros à bord de la première fusée lunaire. Mais le vol est loin d’être de tout repos : outre la présence involontaire des Dupondt (ce qui limite sérieusement les réserves d’oxygène), des saboteurs sont également à bord. La fusée sera-t-elle de retour sur Terre à temps ?


 

Un voyage de longue haleine


Initiée dès 1947, l’aventure lunaire fait l’objet d’une gestation particulièrement longue. Alors qu’il s’apprête à conclure Le Temple du Soleil, Hergé fait appel au vulgarisateur scientifique Bernard Heuvelmans et à son ami Jacques Van Melkebeke, qui ont gardé en mémoire les images du lm La Femme dans la Lune de Fritz Lang, tourné en 1929.

Mais les ébauches de scénario proposées par le tandem ne satisfont pas le dessinateur, qui ne termine même pas l’encrage de la première page d’un récit à l’évidence trop burlesque, voire parodique, pour satisfaire ses velléités réalistes.

Après avoir compulsé les revues Life, Colliers, Atomes, et Science et Vie, Hergé reprend son projet seul en admirant les peintures réalisées par Chesley Bonestell, illustrateur qui réalise par ailleurs les décors du lm Destination Moon de George Pal, projeté sur les écrans américains en juin 1950.
 

Soucieux de rigueur scientifique, il entre en contact avec Alexandre Anano, auteur du livre de référence L’Astronautique paru en mars 1950 aux éditions Fayard. Le savant français valide sans réserve le principe de la fusée dont Hergé a fait réaliser une maquette en trois dimensions pour qu’aucun détail technologique ne puisse échapper à son crayon d’une case à l’autre.
 

Des inspirations aux fulgurances
 

En partie inspirée par l’aérodynamisme des missiles V2 et des sondes Viking, la fusée conçue par Tournesol adopte la propulsion atomique comme le préconisent à l’époque les chercheurs américains Sheperd et Cleaver.

Son habitacle est certes plus proche de celui d’un paquebot que de celui d’un engin spatial, mais son corps central oblong posé au sol sur trois grands pieds carénés semble si convaincant qu’il a récemment inspiré l’entrepreneur Elon Musk pour la création de son futur vaisseau martien Starship...

Tout aussi actuelle, la forme des combinaisons spatiales imaginées pour Tintin et ses amis n’est pas éloignée de celles qui sont toujours employées aujourd’hui, malgré leur teinte orange et leurs casques trop transparents pour éviter les brûlures des rayons ultra-violets... De même, si elle a longtemps été considérée comme improbable, la présence de glace sur la Lune a été officiellement confirmée par la NASA en août 2018.
 

Dans l’œuvre d’Hergé, Objectif Lune et On a marché sur la Lune témoignent d’une inflexion de trajectoire. Dans ces deux aventures, Tryphon Tournesol quitte la fantaisie de ses premières inventions dignes du concours Lépine pour s’élever au rang d’un véritable prix Nobel.

L’atmosphère de l’aventure est plus sérieuse qu’à l’accoutumée et l’ombre de la mort plane sur tout le récit avant de s’abattre sur deux personnages. De manière plus pragmatique, le niveau de précision exigé par chaque image incite Hergé à rassembler autour de lui l’équipe des Studios Hergé, fondés le 6 avril 1950. Bob De Moor sera son plus fidèle collaborateur, assistant le créateur de Tintin jusqu’à sa disparition en mars 1983.

 

[à paraître 22/05] Hergé — Tintin et la Lune — Casterman — 9782203198807 – 19,90 €




Commentaires
j'espère que ce sera la version intégrale parue dans le journal Tintin et non en albums qui sera publiée
J'attends de voir
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.