Tintin, j'aurai ta peau ! Bienvenu Mbutu Mondondo en référé

Clément Solym - 21.04.2010

Manga/BD/comics - Univers BD - justice - Belgique - Tintin


On n'avait pas entendu reparler de lui depuis un bon moment - à vue de nez décembre 2009 - mais Bienvenu Mbutu Mondondo n'en a pas fini avec Tintin au Congo, qu'il a maintes fois taxé de racisme et tenté de faire interdire suite à une plainte déposée en Belgique, mais également en France. Et cela dure depuis 2007...

Alors qu'en février dernier, l'étudiant en sciences politiques prenait sa plus belle plus pour écrire au roi des Belges, Albert II, il vient de tirer de son carquois une nouvelle flèche décochée cette fois-ci par un référé déposé au tribunal pénal de Bruxelles. « Il n'est pas admissible que Tintin puisse crier sur des villageois qui sont forcés de travailler à la construction d'une voie de chemin de fer ou que son chien Milou les traite de paresseux », assenait Bienvenu.


LeVif.be rapporte en effet que, lassé de la lenteur juridique belge, l'intéressé a décidé de mettre les bouchées doubles pour que ces « écrits à caractère raciste et offensant envers les Noirs » soient enfin interdits à la vente. La plainte déposée en référé permettrait une accélération de la procédure, sans pour autant que le jugement de fond soit donné. Il s'agit simplement de faire plier par un bout, en attendant que la branche casse définitivement.

En septembre 2009, ce fut au tour de Frédéric Mitterrand d'être pris à parti par le CRAN. L'organisme estimait nécessaire « qu'un additif soit placé en préambule de l'ouvrage pour rappeler, notamment à l'intention du jeune public, que cet album est à lire avec la distance nécessaire à toute caricature ». Le ministre de la Culture n'a toujours pas réagi à ce jour.