Un an de prison pour des manga pédopornographiques

Clément Solym - 05.01.2012

Manga/BD/comics - Univers Manga - prison - ingénieur - manga


Un ingénieur de 25 ans du Puy-en-Velay a été condamné à un an de prison avec sursis pour avoir conservé et diffusé sur le net des manga mettant en scène le viol de fillettes de 6 à 8 ans.

Lors de son procès, la juge lui a demandé : « Voir une gamine de 6 à 8 ans se faire violer, vous ne trouvez pas que quelque chose ne va pas ? ». Ce à quoi il a répondu que d'après son rapport psychiatrique il avait été établit qu'il ne se mettait pas à la place du violeur, mais de la fillette.

 

La juge n'en a pas cru un mot.

 


Elle lui a aussi demandé de s'expliquer à propos de son forum où il a écrit : « Nous recrutons des membres féminins de 12 ans ou moins ». L'accusé a rétorqué que c'était « juste par dérision ».

 

Extrait de l'entretien : 

-J'ai vu un médecin une semaine après ma garde à vue. Depuis, je parle avec ma mère.

-Oooohh… Mais vous ne savez pas que c'est la dernière personne avec qui vous devez en parler », interrompt le président Lapachevie en se tapant sur le front. « Je vous en prie allez voir un médecin et oubliez votre mère, elle n'est pas faite pour ça ! »

 

Selon l'avocate de l'ingénieur, son client vivrait reclus, replié sur lui-même et n'aurait pas une réelle sexualité. En plus de la condamnation de prison avec sursis, le tribunal a ordonné un suivi socio-judiciaire avec obligation de soins et interdiction d'exercer une activité en rapport avec des mineurs. Il a aussi été inscrit au fichier des délinquants sexuels.