Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Décés de Jean Fabre, L'école des loisirs est en deuil...

Fred Ricou - 13.01.2014

Edition - décés - Ecole des Loisirs - Jean Fabre


La nouvelle est tombée en fin de matinée, Jean Fabre, le fondateur de l'Ecole des Loisirs vient de mourir à l'âge de 93 ans, jeudi 9 janvier.

 

Il travaille en 1942 aux Éditions de l'école (maison spécialisée dans les manuels scolaires) avec son beau-père, et c'est en 1965, qu'il reprend la maison d'édition à son compte ou il créera avec Jean Delas et Arthur Hubschmid, L'école des Loisirs.

 

Jean Fabre © Aline Giron

 

C'est pendant un voyage à la Foire de Francfort que le trio va renouveler complètement la littérature jeunesse.

 

D'immenses noms étrangers vont sortir de l'École des loisirs comme Maurice Sendak (Max et les Maximonstres), Arnold Lobel (Le Magicien des couleurs), Léo Lionni (Petit-Bleu et Petit-Jaune), et bien entendu le français Tomi Ungerer (Les trois brigands, Jean de la Lune).

 

Contacté par les rédactions d'Actualitté / LHSF, Jean-Louis Fabre, le fils de l'éditeur nous affirme que même si Jean Fabre arrête en 1995, il restera un œil attentif à la production éditoriale jusqu'à la fin. « Il n'était alors plus découvreur de talents, mais il a gardé cette position de « Sage de l'entreprise », auquel nous venions tous rendre compte, lui exposer régulièrement nos projets. Les journées se finissaient souvent dans son bureau : nous ne refaisions pas le monde, pas toujours », plaisante son fils. 

 

Modeste et bienveillant, Jean-Louis Fabre se souvient : « Jamais il ne s'est permis de mettre un auteur devant les autres. Il les a toujours considérés comme dignes de confiance, et ne jugeait personne. »

 

Louis Delas, actuel co-directeur avec Jean-Louis Fabre ajoute ainsi : « Tous les grands auteurs sont passés à l'École des loisirs. Il a su en découvrir nombre d'entre eux »



Les histoires sans fin