Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Et si les plus jeunes découvraient les grands classiques de la littérature ?

Fred Ricou - 25.09.2014

Edition - classiques - Littérature - marmaille et cie


Il y a dans l'air du temps, un je ne sais quoi d'envie de faire découvrir aux plus jeunes les grands classiques de la littérature française ou anglo-saxonne.

 

Début octobre, à quelques jours d'intervalle, deux petites maisons d'édition vont tenter le pari fou de raconter, à leurs manières, plusieurs chefs d'œuvre comme Princesse Sarah, Au bonheur des dames, À la recherche du temps perdu, Robin des Bois, Les trois mousquetaires et Cyrano de Bergerac.

 

La maison d'édition Marmaille et Cie, propose de charmants petits albums pour les plus jeunes lecteurs. Écrits par une signature que les internautes des Histoires Sans Fin connaissent bien, Anne-Sophie Tilly, et illustrés par Amélie Vidélo, la nouvelle collection Litté Merveilles va aider à apprendre les noms des vêtements (et des accessoires) avec Au bonheur des dames de Zola, mais également les chiffres avec Robin des Bois.

 

 

De même qu'avec À la recherche du temps perdu, on s'arrêtera quelques minutes à différents moments de la journée pour finir par se « coucher de bonne heure » et comprendre ainsi le temps qui passe.

Pour Cyrano de Bergerac, nous apprendrons les parties du corps… Ha ! ce nez ! c'est un pic, c'est un roc !

Ces deux derniers ne sortiront qu'en 2015, mais nous avons déjà hâte de les découvrir.

 

{CARROUSEL}

 

Il y a une trentaine d'années, les studios d'animation japonais abreuvaient l'Europe de différents dessins animés, plus ou moins réussis, mais dont la plupart des trentenaires, aujourd'hui, se souviennent encore.

Ces animations étaient souvent tirées d'œuvres de la littérature européenne : Rémi sans famille, Le Tour du monde en 80 jours, Sherlock Holmes, Belle et Sébastien, Nils Holgersson

 

 

C'est certainement dans cet esprit-là que les éditions Nobi Nobi lancent la collection Les Classiques en Manga. Avec les deux premiers titres, La petite Princesse Sara (également un manga animé dans les années 80-90) et Les Trois Mousquetaires (également un manga animé dans les années 80-90…), l'ambition de la jeune maison d'édition spécialisée dans les auteurs japonais est de « pousser le jeune lecteur à se plonger dans l'œuvre d'origine » grâce à des « transcriptions fidèles des œuvres ».

 

 

 

Si comme, le disait Alexandre Dumas « On peut violer l'histoire, à condition de lui faire de beaux enfants » qui n'hésitait pas à se servir de l'Histoire pour écrire les siennes, ses adaptations pour les plus jeunes sont de très, très beaux enfants…

 

 



Les histoires sans fin