2020, année pandémique : qui, autre que Stephen King, au Nobel de Littérature ?

Nicolas Gary - 18.09.2020

Edito - Stephen King Nobel - Danse macabre King - pandémie covid Nobel


Les prix Nobel de l’année 2020 renoueront avec un fonctionnement plus académique. Ces deux dernières années, l’académie a été chahutée par des démissions, des affaires d’agression sexuelle… 2020, année de pandémie, qui pourrait-on bien mettre à l’honneur en littérature ? 


 

En 2019, la nomination de Peter Handke, dans un contexte #MeToo encore brûlant, avait provoqué de nombreuses réactions. Le soutien de l’écrivain en faveur des Serbes et du président Milosevic avait fait bondir. Au point que deux membres du nouveau comité démissionnèrent. 

Quand on songe aux vives réactions que suscita la nomination de Bob Dylan en 2016, et le fatras où s’empêtrèrent les jurés l’année suivante — au point de ne pas décerner de prix en 2018, avec deux prix de littérature remis en 2019, Handke et Olga Tokarczuk, en rattrapage de 2018… 
 

2020, pandémie mondiale


Alors quid de cette année marquée par le coronavirus ? Sauf à considérer à titre posthume que l’on remettrait volontiers un prix à Franz Liszt, compositeur qui immortalisa la Danse macabre, qui pour incarner 2020 ?
 


La question se pose autrement : quand Bob Dylan fut présenté comme un choix à contre-courant, alors qu’il reflétait certainement les années buvards des membres du jury, on pouvait sourire. Oui, Dylan représentait un pas de côté, sans aucun doute. Mais Dylan, vraiment ?

Alors la question pour 2020 serait moins de savoir qui pourrait incarner l’homme de Lettres de l’année que : Qui d’autre que Stephen King pour être prix Nobel de littérature ?

Dylan, oui : la poésie, la chanson, et le LSD. Mais en termes de littérature, tout de même : si les académiciens avaient voulu frapper les esprits, c’est vers les mauvais genres qu’ils auraient dû se tourner. Justement pour leur conférer enfin la pleine légitimité qui leur revient. 
 

“En bas, nous flottons tous”


Bien entendu, quand on pense à King, c’est l’horreur qui jaillit : son roman, Le Fléau, représente l’une des plus brillantes fictions sur le sujet (trad. Jean-Pierre Quijano). Et l’écho à la pandémie actuelle, autant que la puissance de l’œuvre du Maître dans son ensemble mériteraient l’hommage. 

Et pourquoi pas cette autre référence absolue : Danse macabre (trad. Lorris Murail et Natalie Zimmermann), ou Totentanz dans les anciens écrits ? Stephen King alcoolique ou Stephen King depuis qu’il a arrêté de boire, incarne une légende littéraire pharaonique.

Il est l’auteur le plus adapté au cinéma ou en série en 2019, et ces dernières années. Alors, la pandémie serait un prétexte, mais qui donnerait l’occasion aux Suédois d’une part de couronner l’un des auteurs qui font le plus lire au monde, d’autre part de rendre justice à ces littératures polar, science-fiction, fantasy, horreur, thriller.

Autant de genres où King s’est essayé. Autant de genres où il a démontré que la littérature de genre n’avait rien à envier à aucune autre.

D’ailleurs, il n’y a pas un petit livre de SF qui sort cette année au cinéma avec du sable et des vers, dans une adaptation attendue par des millions — des dizaines de millions de spectateurs ? 


crédit photo : Stephanie Lawton CC BY SA 4.0


Commentaires
Accorder le Nobel de littérature à un chanteur (Dylan), fût-il à textes, fut un crachat jeté à la face des écrivains et de la littérature.



King, lui, a maintes fois prouvé qu'il était un immense écrivain : qu'on (re)lise seulement "The Long Walk" ("Marche ou crève"), probablement son chef-d'oeuvre, pour s'en connvaincre.



Il y a aussi et surtout Oates, le monument littéraire américain, qu'il est plus que temps d'honorer du titre suprême...
Très bonne question : qui d'autre que Stephen King?

Et on ne peut pas vraiment répondre JK Rowling cette année ^^
Stephen King est un super candidat : gauchiste de service, il se sert de cet étendard politiquement correct pour passer à travers les gouttes. Il a tout compris aux réseaux sociaux et inonde le web de ses posts « politicaly correct »... Pourquoi ? soit parce qu'il est sincèrement gauchiste (ce qui prouve aujourd'hui un manque de caractère certain : être un veau parmi les plus veaux), soit parce qu'il craint pour la vente de ses œuvres...

De ce point de vue, il a raison et ça marche : le simple fait de se poser cette question de récompense est parlant.

Sinon, effectivement, c'est aussi un immense écrivain, non exempt de défauts, mais plus personne n'est en mesure de lui en faire prendre (ou n'ose) conscience aujourd'hui. Un peu comme JK Rowling quand elle a commencé à avoir du succès quoi...
Excellent article qui pose une question qui obsède depuis des années : un écrivain de "genre" tel que King peut-il recevoir un prix Nobel ?

Malheureusement, je pense que la réponse est non.

Pourtant, derrière les récits à suspense, le spiritisme et les fantômes, King décrit avec beaucoup de talent les profondeurs de l'âme humaine.

Et puis, avec son très beau livre "Écriture, mémoires d'un métier", on peut aussi dire qu'il a travaillé également dans la transmission.

King, ne garde rien pour lui: il livre (si vous me permettez le jeu de mots) à ses lecteurs aussi bien les secrets les mieux gardés de la nature humaine que les secrets de son écriture.
Il faut arrêter avec la condescendance envers Dylan. Le Nobel de littérature n'est pas que là pour entériner des carrières ou célébrer encore et toujours l'art du roman (sinon, pourquoi diable se refuse t'on à l'attribuer à Kundera ?). Le Nobel célèbre la littérature, parfois là où on s'y attend le moins.

Dylan a renoué avec toute une tradition poétique dont l'influence sur son oeuvre est considérable. Si vous oubliez la personne pour regarder l'oeuvre, le travail de la langue, le caractère visionnaire, la construction et l'immense intertextualité, il ne fait aucun doute que Dylan est un poète, qui questionne la définition même de la poésie, certes, mais un grand poète : l'universitaire britannique Christopher Rick lui a déjà consacré un ouvrage en 2003 (!), tout ceci n'est pas un délire de vieux suédois.

C'est sûr, il n'est pas le poète du sonnet, de la sophistication et de la complexité creuse - il est plus populaire, démocratique, comme Robert Burns (qui, tiens, lui aussi écrivait des chansons!) a pu l'être. Il est problématique, la poésie a toujours été un art problématique et populaire.

Il y a une forme de suffisance et de refus de comprendre dans le fait de renier son Nobel sous le simple argument qu'il est un "chanteur". Svetlana Alexievitch, lauréate 2015, était journaliste : et alors ? La littérature n'est pas cadenassée, vous n'êtes pas des gardiens du temple; elle se renouvelle : que vous soyez d'accord ou non, c'est une affaire de subjectivités, mais pas de littérature, qui sans doute en a plein le dos de se voir théorisée et limitée par n'importe qui (ô toi, sale chanteur, tu ne rentreras pas : tes mots sont impurs !). Dylan pose le problème de l'insignifiance de la poésie à notre époque, parce que, peut-être, la poésie a en grande partie rompu avec ses racines musicales ? Consacrer Dylan doit à juste titre questionner toute la littérature, et c'est une bonne chose que vous en soyez outrés, mais pitié, faites le avec des vrais arguments littéraires !



Quant à King, la seule question à se poser pour savoir s'il peut prétendre au Nobel et que vous ne posez qu'à moitié au travers de cet article quand vous parlez de "littérature de genre" (? encore un concept théorique bien étrange !), c'est de savoir ce qu'il apporte à la littérature. Il ne s'agit pas de consacrer une carrière au travers d'un Nobel, je l'ai déjà dit, mais de voir en quoi les textes d'une certaine personne ont pu participer à l'élaboration de la littérature elle même pour toujours entrer en résonnance avec le plus grand nombre.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.