Assistante de production : "Être disponible et réactive"

Association Effervescence - 22.09.2015

Interview - assistante production - réalisation film - tournage équipe


Chaque semaine, ActuaLitté, en partenariat avec l’association Effervescence, réunissant les étudiants et anciens élèves du master Édition et Audiovisuel de Paris-Sorbonne, vous donne rendez-vous : retrouvez dans les colonnes de notre magazine une chronique, réalisée par les étudiants de la formation, racontant la vie du master et de l’association.

 

Le tournage de Rappelle-toi

 

Cette semaine, nous rencontrons une étudiante en audiovisuel, autour du métier d’assistante de production.

 

Dans quelle société as-tu travaillé ?

 

J’ai intégré l’équipe de Mon Voisin Productions, une société créée en 2006 par Dominique Besnehard et Michel Feller, tous deux anciens agents artistiques. Leurs projets sont très riches en termes de formats puisqu’ils s’inscrivent aussi bien dans le long métrage avec Mince alors ! de Charlotte de Turckheim, Brèves de comptoir de Jean-Michel Ribes ou Perfect Mothers d’Anne Fontaine que dans la fiction TV, le documentaire ou la série avec la sortie à la rentrée 2015 de « 10% » réalisée par Cédric Klapisch, Lola Doillon et Antoine Garceau. J’ai intégré le master avec le projet de travailler dans la production. Ce stage fut donc une opportunité pour moi de confirmer ou non ce choix.

 

Que dire de ton poste ?

 

Pendant six mois, j’ai occupé le poste d’assistante de production qui, en quelques mots, est la personne en charge de toute la logistique d’un film : location de matériel, réservation d’hébergement, prise en charge de l’équipe de tournage…

 

J’ai vécu au rythme des productions et des tournages de l’entreprise et j’ai eu la chance de travailler sur plusieurs projets très différents : une série de cinq courts métrages, Les Talents Cannes ADAMI, qui a été présentée à Cannes en mai dernier ; le film de Laurent Larivière Je suis un soldat avec Jean-Hugues Anglade et Louise Bourgoin mais également une fiction télévisée pour France 3, Rappelle-toi, réalisée par Xavier Durringer.

 

Que faut-il faire pour être un bon assistant de production ?

 

Il faut impérativement être tout-terrain ! J’ai pu me rendre compte de toute l’organisation que demandait, en amont, un tournage. Il y a en effet plusieurs étapes avant de tourner un film comme le développement et le travail sur un scénario, la recherche de financement, la mise en place d’une équipe technique, la recherche de décors, le casting… Et l’assistant de production se trouve sur tous ces fronts. J’ai travaillé à chacune de ces phases de production qui sont à la fois complexes et excitantes.

 

Qu’est-ce que cette expérience t’a apporté ?

 

Grâce à ces trois expériences de tournage j’ai pu appréhender la vie d’un plateau, rencontrer des réalisateurs, des acteurs et des techniciens mais surtout, j’ai pu confirmer mon projet professionnel et prendre conscience concrètement des qualités requises pour ce métier. J’ai également pu tester ma propre manière de travailler au vu des erreurs que j’ai faites mais aussi de ce qui a fonctionné sur le tournage.

 

Être disponible et réactive, faire les choses tout de suite et ne rien laisser traîner sont quelques-unes des leçons que j’ai pu tirer de ces six mois chez Mon Voisin Productions.

 

Si vous voulez (re)lire nos chroniques déjà publiées sur ActuaLitté, c’est ici ! Si vous voulez être informés chaque semaine de la parution de notre nouvelle chronique, c’est ici !

 

À mardi prochain !