Interview : Carina Rozenfeld - Le mystère Olphite

Fred Ricou - 17.03.2010

Interview - Carina Rozenfeld - Le mystère Olphite - écriture


Bonjour Carina. Première question, qui ne me demande pas beaucoup d'effort… Qui es-tu ?
J'ai 36 ans, je suis une ancienne journaliste pour la presse jeunesse et maintenant écrivain de livres jeunesse. J'ai publié mon premier livre en 2004, Lucille et les dragons sourds…

Quand as-tu commencé à écrire ?

J'ai toujours écrit. Depuis que j'ai 8 ans, j'écris des histoires. J'ai commencé par des petites histoires dans des cahiers. Ensuite, ça s'est un peu développé, j'avais 9-10 ans, c'était des histoires que ma mère tapait à la machine, on fabriquait des faux livres… Quand j'étais en 4e, mon professeur de français m'a remarquée en me disant que j'avais un très bon niveau de rédaction et il m'a envoyée faire un concours de jeunes écrivains. Je ne l'ai pas gagné, mais j'ai passé plusieurs étapes ce qui était déjà plutôt encourageant. Plus tard, même à la fac, j'écrivais à la place de réviser mes examens…

Tu en parlais, en 2004, tu sors ton premier roman : Lucille et les dragons sourds aux éditions Kryos. Peux-tu nous raconter l'histoire, avec un grand et un petit H, de ce livre ?
J'ai eu l'idée des dragons sourds quand j'avais 12 ans. C'était l'histoire d'une sorcière qui transforme des dragons en armée et qui les rend sourds pour qu'ils ne puissent répondre qu'à ses ordres.
Quand mon fils est né en 2000, j'ai eu envie d'écrire une histoire pour les plus jeunes en me disant qu'il pourrait la lire un jour et j'ai repensé à cette histoire. Je l'ai reprise et j'ai complètement retravaillé les personnages et les événements…

tl_files/lhsf/images/illustrations/olphite.jpgOn se rencontre en ce début de mois de juillet pour Le mystère Olphite, ton premier roman pour les adolescents. Ici aussi, peux-tu nous expliquer comment tu as eu cette idée d'évolution de l'espèce humaine qui peut voyager par la pensée avec les météorites ?
C'est un peu spécial, j'ai vu un reportage sur les comètes où il y avait une théorie qui disait que l'on pouvait penser que les comètes avaient apporté la vie sur Terre et comment l'eau était apparue. Et il y avait aussi l'idée que les comètes étaient destructrices par rapport aux dinosaures. Je trouvais intéressant que la vie et la mort étaient apportées par le même élément. Je suis partie là-dessus et j'ai trouvé l'idée d'une race humaine qui serait capable de communiquer avec les comètes, qui serait une sorte d'émetteur, de diffuseur de vie, de mort, etc. L'histoire s'est construite au fur et à mesure. J'avais une idée assez vague au début et plus ça avançait et plus les idées venaient. Par contre je l'ai écrite en plusieurs fois, je l'ai commencée en 1998, je l'ai arrêtée et je l'ai reprise après la publication de Lucille… Entre le début et la fin, le style a changé, il a fallu retravailler avec l'éditeur pour l'harmonisation de l'écriture…

Il y a une chose intéressante, entre autres, dans la forme du Mystère… ce sont les explications que tu donnes grâce à des coupures de journaux, des extraits de livres d'histoire , etc.
Expliquer dans le fil du texte ce que sont les Olphites, d'où viennent-ils, l'évolution qu'ils ont eu dans la société… Je trouvais ça très « lourd ». En fait les exergues, j'ai eu l'idée parce que je suis une grande fan de Pierre Bordage qui écrit souvent ses livres avec ce procédé. Et j'ai décidé de les utiliser comme un apport d'informations sur les Olphites. On part sur l'histoire de Maor et de son aventure sans savoir qui sont les Olphites et toutes les informations arrivent avec les exergues étagées…

Le roman se situe en 2100 et des poussières d'étoiles, et l'on a l'impression que les décors en France n'ont pas beaucoup changé, du moins tu t'es limitée dans les descriptions d'un hypothétique futur…
2126. Oui, c'est volontaire, j'ai choisi cette date parce que c'est effectivement là où la comète Swift-Tuttle va passer assez proche de la terre. Elle a déjà du retard parce qu'elle a changé d'orbite. La nuit des étoiles au mois d'août, c'est effectivement les poussières qu'a laissées Swift-Tuttle dans son sillage. Je n'ai rien inventé à ce niveau-là, mais j'ai pris le parti de dire que la Terre n'avait pas beaucoup changé, je ne voulais pas m'appesantir sur les évolutions technologiques. J'ai juste fait de nouvelles associations de pays comme les U.C.A, mais mon propos, c'était de parler avant tout des Olphites qui eux sont le changement principal.

L'anticipation pour celui-ci, la fantasy pour le premier livre. Tu es fascinée par ce que l'on appelle les littératures de l'imaginaire ? Tu en lis beaucoup ?
C'est vraiment mon domaine de prédilection. J'en lisais beaucoup, j'en lis moins. J'ai du mal à faire une histoire « normale ». Il faut toujours que j'apporte une part de fantastique ou de magique. J'aime inventer des histoires que j'aurais aimé lire quand j'étais enfant.

Ton prochain livre paraît à la fin de l'été, le 25 août, aux éditions Intervista. Rien que le titre donne envie : La quête des livres-monde - Volume 1, Le livre des âmes (Editions Intervista). Tu peux déjà nous en parler ?
C'est une trilogie, là c'est le premier. On part sur l'histoire d'un ado commun, Ezéchiel, donc son surnom c'est Zec, qui vit une vie tout ce qu'il y a de plus normale : passage en première S, râteaux avec les filles… et le livre commence avec des gros boutons qui lui poussent dans le dos et une nuit ces boutons éclatent et ce sont en fait des petites ailes qui vont grandir… et l'on apprend dans les premières pages que Zec vient d'un autre monde qui a disparu et qu'il doit le recréer. Ce monde a été caché dans trois livres : le livre des âmes, le livre des lieux et le livre de l'Histoire où il y a le passé et la solution pour créer l'avenir de cette planète… Tout se passe sur la terre à notre époque donc internet, texto, etc.

Les suites, les envies, les genres nouveaux… bref, pour terminer, quels sont tes futurs projets ?
La suite de la quête en 2009 et 2010. Et là, je suis en train d'écrire quelque chose pour la nouvelle collection Syros, les Clés de Babel, prévu pour 2009 aussi…

 

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.