Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Laurent Genefort : “Cela peut paraître étrange d’invoquer le réalisme pour du space opera”

Victor De Sepausy - 09.02.2017

Interview - Laurent Genefort science fiction - Editions Scrineo - Étoiles sans issue


Laurent Genefort vient de publier un nouveau roman aux éditions Scrineo. Étoiles sans issue, c’est un space-opera articulé autour de thèmes classiques du genre : politique, assassinat et survie de l’espèce. Il revient avec nous aux sources de son inspiration.

 

 

 

ActuaLitté : Vous aviez évoqué l’importance de l’altérité dans vos romans : d’où vous vient ce besoin d’évoquer l’autre ?

 

Laurent Genefort : Je suis tombé dans la science-fiction quand j’étais petit, et l’altérité est au cœur de figures propres à ce genre littéraire : altérité humaine avec l’extraterrestre, altérité génétique avec le mutant ou le post-humain, altérité artificielle avec le robot ou l’IA...

 

J’ai été imprégné par ces motifs, qui permettent de relativiser l’être humain, ou du moins de le décentrer. J’ai conservé cet état d’esprit.

 

Votre thèse de doctorat portait notamment sur Hypérion de Simmons et Dune de Herbert. Que devez-vous à ces auteurs (dont on peut sans craindre dire que ce sont des titans de la SF) ?

 

Laurent Genefort : J’étais déjà adulte quand j’ai lu Hypérion, je ne pourrais dire qu’il m’a influencé. Dune, en revanche, a accompagné toute mon adolescence. Je dois à ce dernier une perception du monde ressortissant beaucoup à l’écologie scientifique.

 

L’homme n’y est jamais traité en soi, détaché de son environnement. Même les instances psychiques des personnages interagissent entre elles comme les éléments d’un écosystème.

 

Étoiles sans issue s’inscrit dans un modèle de space opera. Dans quelle lignée de SF le placeriez-vous ?

 

Laurent Genefort : Je dirais qu’à l’instar de tous mes autres romans, il s’inscrit dans le space opera moderne, c’est-à-dire doté d’un certain niveau de réalisme sans renoncer à la démesure.

 

 

 

Cela peut paraître étrange d’invoquer le réalisme pour du space opera, par définition très loin de notre réalité quotidienne. Il s’agit plutôt de vraisemblable. Dans mes space operas, j’essaie de ne pas trop violer l’état des connaissances actuelles afin que l’immersion dans la fiction soit la plus naturelle possible.

 

On y retrouve d’ailleurs certains des éléments de Noô, dont vous dites qu’il vous a particulièrement marqué. Quels liens tisseriez-vous entre les deux ouvrages ?

 

Laurent Genefort : J’ai retenu de Stefan Wul (l’auteur de Noô mais aussi de Niourk et d’une dizaine de romans inoubliables) et de son équivalent américain Jack Vance un certain goût du baroque, un exotisme un peu naïf qui est la marque d’un amour sincère de l’altérité. Il y a l’aventure, aussi. La flore et la faune y sont très présentes, les trouvailles très imaginatives.

 

C’est rafraîchissant, parce que leurs livres transposent sur d’autres planètes un environnement sur lequel la pression des activités humaines n’est pas insupportable. Ma vision personnelle est nécessairement plus noire à ce sujet.

 

[Extrait] Étoiles sans issue de Laurent Genefort  

 

 

Né en 1968, Laurent Genefort est l’auteur de près de cinquante romans de science-fiction et de plusieurs romans de fantasy. C’est dans le domaine du space opera que l’on trouve l’essentiel de sa production, avec des titres comme Mémoria, la série d’Omale ou le récent Lum’en qui a raflé tous les prix. Plusieurs de ses œuvres sont en cours d’adaptation en bande dessinée. Il a également travaillé pour le jeu vidéo et le cinéma.


Pour approfondir

Editeur : Scrineo
Genre :
Total pages : 304
Traducteur :
ISBN : 9782367404257

Étoiles sans issue

de Laurent Genefort(Auteur)

Palestel est un simple " caire ", tout en bas de la pyramide des castes, dont le Prime Garant incarne le sommet depuis deux cents ans. Comme pour tout le monde, le statut de Palestel est gravé dans son ADN. L'acumen garantit la place de chacun au sein des cinq planètes du Compas. Mais quand une tentative d'assassinat contre le Prime Garant manque de le tuer et que Palestel devient son seul espoir de survie, c'est l'univers tout entier qui bascule autour de lui. Chaque faction désireuse de prendre le pouvoir de l'acumen

J'achète ce livre grand format à 21 €