Oui, le livre numérique est une sorte d'ennemi, mais triste

Clément Solym - 22.06.2012

Interview - Saint Maur en poche - festival - livre de poche


Entretien avec Gérard Collard libraire et co-fondateur du Salon Saint-Maur en Poche qui aura lieu les 23 et 24 juin 2012.

Pourquoi avoir choisi le livre de poche pour thème ?
 
Je suis de la génération du livre de poche, et j'ai constaté qu'il y avait énormément de salons avec les gros livres, grands formats chers. A une époque où le livre doit plus que jamais combattre pour exister, le format poche est parfait pour découvrir de nouveaux clients.
 
Depuis 4 ans que le salon existe, le résultat est-il à la hauteur de vos espérances ?
 
Il s'agit d'un véritable succès. Nous sommes devenus en moins d'une décennie le plus grand salon du livre de poche en France.  Ce qui importe est de faire revivre pour les gens l'objet livre, dans la main, en se servant des auteurs connus. Aujourd'hui le livre a besoin de nouvelles stratégies et il faut avant tout aller chercher les gens.
 
Qu'est-ce qui distingue ce festival de tous les autres, au-delà du livre de poche ?
 
Avec le succès grandissant, les gens développent des attentes auxquelles nous nous devons de répondre. L'une des plus grandes caractéristiques de Saint-Maur en Poche est d'être gratuit contrairement, par exemple, au Salon du livre de Paris ou autres salons payants, qui sélectionnent les gens. Si nous sommes installés sur la place du marché de Saint-Maur ce n'est pas un hasard : les gens fréquentent le lieu et n'ont pas peur. Le programme est par ailleurs riche d'animations pour les adolescents, plein de musiques, de petits salons différents ou l'on peut découvrir les livres et échanger. Nous avons été considérés au début comme des rustres, des  barbares, mais aujourd'hui tout le monde vient nous visiter.
 
 
En tant que libraire, quelle place occupent selon vous aujourd'hui les boutiques physiques ?
 
C'est un ensemble. Outre le magasin, j'ai un site de vente avec des clips et deux Facebook personnels que j'entretiens tout le temps. Ma librairie est un lieu où on utilise l'image,avec des clip visuels, comme sur le Net. Les gens n'ont plus le temps de lire dix lignes de critiques. A tel point qu'Amazon récupère tout ce que je fais, m'utilisant malgré moi comme un VRP de luxe. Tous les livres dont j'ai parlé sur LCI et France 5 finissent par apparaître sur leur site, tout comme les découvertes du mois d'Amazon sont, comme par hasard, ceux de ma librairie. 
 
 

Copyright © Jérôme D.Menza

 
 
Le problème est que beaucoup de libraires faisaient de la littérature avec un grand « L ». Et tout le monde s'est enfui de ces librairies qui parlaient des livres comme le font les journalistes et les critiques littéraires. Nous avons pris le parti de faire la littérature avec un petit « l », et ça marche. 
 
Le poche n'a-t-il pas vocation à être dépassé par le numérique ?
 
Pas du tout. Le livre de poche comme le livre en général continuera à exister tant que les libraires se battront et seront dans leur époque. Il ne s'agit pas de nier la difficulté de l'entreprise, mais notre génération doit utiliser les armes de l'ennemi, à savoir l'image et l'humour. Oui, le numérique est une sorte d'ennemi, mais triste, de sorte que le livre physique reste beaucoup plus facile à vendre. Si la librairie disparaît, ce ne sera que de la faute des libraires.
 
Serez-vous sur le salon ? 
 
J'y suis les 3 jours. Nous avons installé un studio d'enregistrement sur le salon avec 8 écrans de télé, des clips diffusés, et nous allons chercher les gens avec le micro pour les amener vers les écrivains qui ne signent pas. Il y aura plein de jeux, le café des merveilles… J'insiste sur une autre vision de la vente des livres.
 
 
Cette année, ActuaLitté est partenaire de Saint Maur en poche



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.