Les Allemands, de plus en plus accros aux ebooks

Julie Torterolo - 12.10.2015

Lecture numérique - Usages - ebooks GFK - Habitude Allemagne


Selon deux études publiées à quelques jours d'intervalle, le premier semestre de 2015 montrerait une utilisation des livres numériques en hausse en Allemagne. Selon GfK, les Allemands auraient acheté pour 95 millions € d’ebooks sur cette période. Et parallèlement, Bitkom précise que 25 % des Allemands ont lu des ebooks durant ce premier semestre. Les deux instituts l'affirment alors : les Allemands sont de plus en plus adeptes des livres numériques. 

 

ActuaLitté, CC BY SA.02

 

 

En août dernier, le Börsenverein, syndicat réunissant les libraires et les éditeurs allemands, en collaboration avec l’institut GfK, annonçait une croissance de 12,8 % pour les ventes numériques, dans la première moitié de 2015. Une dynamique constante pour le territoire allemand : le taux de croissance était de 13,4 %, sur le premier semestre 2014. 

 

Selon GfK et l’institut Bitkom, un constat s'impose : les Allemands utilisent de plus en plus les livres numériques. L’étude de GfK, publiée le 9 octobre dernier, indique que 1,4 million d’Allemands achètent des abonnements pour des livres numériques. Ainsi, pour le premier semestre de 2015, ils auraient dépensé près de 30 millions d’euros dans ce modèle de souscriptions, ce qui représenterait un tiers des dépenses habituelles en ebooks. 

 

Au total et sur la même période, l’institut précise que 2,9 millions d’Allemands, âgés de plus de 10 ans, ont acheté pour 95 millions d’euros d’ebooks, abonnement ou non. Pour GfK, cela représente une augmentation de 13 % par rapport à l’année dernière.

 

Toutefois, lui aussi pointe du doigt une croissance qui diminue légèrement. Les Allemands semblent donc de plus en plus enclins à la lecture d'ebooks, mais un peu moins à payer pour celle-ci. « Serait-il possible que le contrôle des prix dans le marché allemand décourage les ventes d’ebooks, mais pas l’adhésion à leur lecture ? », s’interroge alors The Digital Reader.  

 

56 % des utilisateurs seraient également des hommes entre 20 et 49 ans. Ils sont majoritairement « instruits, et ont tendance à vivre en ville », indique l’étude. Enfin, les Allemands sont attirés par le numérique de manière générale. Musique, vidéo et livres confondus, ils ont dépensé plus de 200 millions d’euros au cours du premier semestre 2015. 

 

27% des Allemands lisent des ebooks sans les payer

 

L’institut Bitkom détaille quant à lui davantage les habitudes des Allemands, de plus en plus tournés vers les ebooks. Ainsi, c’est un Allemand sur quatre qui déclare lire des livres numériques. Soit 1 % de plus que l’année dernière, précise l’étude, pour laquelle un échantillon de 2325 personnes a été constitué.

 

Les jeunes de 14 à 29 ans seraient les plus enclins aux ebooks (32 %), de quoi légèrement contredire Gfk. Les avantages de la lecture numérique suivent : tous âges confondus, les lecteurs apprécient la lecture possible à tout moment (77 %) et que les ebooks ne prennent pas de place, facilitant donc leur transport (75 %). Pour ceux qui ne s’y mettent pas, 49 % invoquent ne pas aimer le livre numérique, car ils n’ont pas la sensation du papier. Les autres ne veulent pas, par exemple, lire sur un écran (39 %) ou dénoncent que le matériel est trop cher (44 %).

 

Bitkom s’est ensuite particulièrement intéressé aux supports de lecture : en plus de l’achat, les modèles alternatifs de lecture seraient en hausse. Ainsi, seul un tiers des lecteurs utilisent un eReader. En revanche, les ordinateurs portables (41 %) sont en tête suivis des smartphones (38 %). Enfin, et plus étonnant, les tablettes arrivent au même niveau que les ordinateurs fixes à environ 20 %. 

 

L’institut prévoit alors que 25.6 millions de smartphones et 7,7 millions de tablettes seront vendus cette année en Allemagne, contre seulement 60.000 eReaders. 

 

Pour ce qui est des pratiques d'achats : 27 % des Allemands lisent des ebooks gratuitement. Pour le reste, sans trop de surprise, la majorité d'entre eux achètent chez de gros détaillants en ligne tels Amazon, ebook.de ou encore Thalia.de (70 %). Près d’un quart achètent dans les boutiques préinstallées dans leur lecteur telles que le Kindle Store ou l’iBook Store. Et enfin, 13 % le font directement auprès de l’auteur et 7 % sur le site de l’éditeur.  

 

Enfin, les Allemands utiliseraient davantage leur bibliothèque publique. Près d’un tiers (32 %) des lecteurs d’ebook empruntent leur livre numérique dans leurs bibliothèques publiques, contre 25 % l'année dernière et 17 % en 2013.