medias

Amazon cesse de commercialiser sa liseuse Kindle Voyage

Clément Solym - 20.08.2018

Lecture numérique - Lecteur eBook - Amazon Kindle Voyage - Kindle Voyage ebooks - lecteur ebook Voyage


Sorti en 2014, pour la rentrée des classes ou presque, le Kindle Voyage n’est désormais plus commercialisé. Cette machine était une version revisitée du Paperwhite, déjà en vente depuis une année alors. Mais le Voyage basculait sur un prix plus important, du fait de ses nouvelles options. 

 

Kindle Voyage
Julien GONG min, CC BY SA 2.0
 

 

Dire qu’après dix ans, livre numérique rime, peu ou prou, avec Amazon et Kindle, n’implique pas un engagement effrayant. En revanche, la gamme de produits se trouve désormais réduite à trois appareils : entrée de gamme, moyen et luxe. Autrement dit, le Kindle, le Paperwhite et l’Oasis. Ce dernier est d’ailleurs particulièrement intéressant comme appareil, mais pour 250 €, encore cher. 

 

Sollicité, Amazon assure que les clients ont beaucoup aimé le Kindle Voyage, mais qu’il vient d’arriver au bout de son chemin. Si les lecteurs trépignent, il reste une offre considérable de Voyage en occasion désormais à se mettre dans les mains. D’ailleurs, la disparition de ce lecteur ebook laisserait désormais entendre qu’une nouvelle machine pourrait voir le jour...

 

Une nouvelle Kindle en perspective ?
 

Oui... et non. La domination d’Amazon sur le secteur n’est plus à rappeler : du fait du service d’autopublication, Kindle Direct Publishing, autant que de sa solution d’abonnement, la firme maîtrise gentiment le marché du livre. Sauf que l’ebook n’a plus autant la côte chez les éditeurs traditionnels américains, qui se sont empressés d’en remonter les prix voilà quelques années. 

 

Désormais, Amazon mise tout sur le livre audio, et, à ce titre, seule une application suffit, pour peu qu’elle se retrouve sur Android, iOS et les autres types de machines. Donc un renouveau de la gamme Kindle avec un nouveau produit, pour plausible que reste l’hypothèse, ne relève pas vraiment de la priorité pour la firme. 

 

Le Voyage avait pour avantage majeur d’offrir une résolution et un contraste qui étaient les plus importants sur le marché des liseuses. Il était également plus fin et plus léger, mais fut vendu pour 200 $. Quand deux ans plus tard, est arrivé l’Oasis, le Voyage était résolument dépassé – possiblement sans avoir conquis autant que monde que prévu. 

 

La bibliothèque jacobite : une liseuse avant l’heure

 

En effet, sans avoir bénéficié des fonctionnalités qui étaient déjà dans l’air du temps – lecture d’audiolivres, via Audible, principalement – il n’apportait pas autant de strass que son remplaçant.

Sa plus grande innovation reste cependant le système de Pagepress, qui permettait de ne pas avoir à balayer l’écran pour tourner une page. Deux boutons avec un retour haptique le permettaient.

 

Cependant, comme seul le Voyage en fut équipé, reste à croire que le public n’a pas adhéré en masse au principe. Dans tous les cas, aux États-Unis comme ailleurs – y compris en France – le Voyage a fait ses adieux.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.