Amazon élargit ses équipes pour le développement du Kindle

Clément Solym - 04.01.2013

Lecture numérique - Acteurs numériques - Amazon - emploi - développement


Lab126, la filiale d'Amazon exclusivement réservée au développement des produits Kindle, du Paperwhite au Fire HD, cherche à accueillir de nouveaux membres au sein de ses bureaux. Entre Cupertino, au siège de la société mère, Seattle et Shenzen, Amazon entend visiblement mettre le paquet sur ses possibilités en terme d'innovation, pour ses tablettes et lecteurs ebook.

 

 

Amazon.com HQ

Le siège d'Amazon à Seattle, Accidental Hedonist, CC BY-NC-SA 2.0

 

 

La page « Careers » du Lab126 propose ainsi un nombre assez impressionnant de postes, allant de l'ingénieur - développeur de logiciels au chercheur en design industriel, de Cupertino à Seattle, en passant par Hyderâbâd, en Inde, où Amazon détient 2 centres de développement. Ce sont ainsi près de 250 emplois qui seraient proposés, d'après les comptes de EETimes.

 

En un peu plus d'un an, les effectifs de la filiale ont plus que doublé, faisant de la filiale (et du Kindle, au passage) un élément central de la stratégie d'Amazon.

 

Les offres d'emploi renseignent sur les secteurs que la firme souhaite mettre en avant : ainsi, plusieurs postes sont requis pour l'Amazon Mobile App SDK, qui fournit au développeur d'applications une base d'outils pour créer leur produit spécialement pour le Kindle. Des ingénieurs spécialisés en « accessoires en boîte et hors boîte » laissent aussi penser que la société de Jeff Bezos entend étoffer l'offre en produits autour de son appareil phare, pour l'instant uniquement entouré de stylets, housses et chargeurs.

 

En France, Amazon relance également sa campagne de recrutement, avec de nombreux postes proposés, et non des moindres : ainsi, le « Responsable des achats, catégorie Livres » devra faire valoir un Bac+5, ainsi qu'une expérience dans la vente de 5 années minimum. Et sera chargé des relations éditeurs, mais devra aussi « être l'expert de l'impression à la demande dans l'équipe Livre française ». Mais le livre apparaît déjà suffisamment suivi, face à d'autres secteurs que le géant du e-commerce souhaite investir, comme la mode.