Argentine : pendant le confinement, les éditeurs misent sur le livre numérique

Camille Cado - 18.05.2020

Lecture numérique - Usages - argentine livre chiffre - confinement livre numerique - ebook confinement chiffre


Entré en vigueur le 20 mars dernier, le confinement a été prolongé à Buenos Aires et dans sa périphérie jusqu’au 24 mai minimum, alors que le reste de l’Argentine peut se rouvrir progressivement selon les décisions prises par les autorités locales. Pendant cette période marquée par la fermeture des librairies, les maisons d’édition ont décidé de se tourner vers le format numérique. 
 

Argentina - Frankfurt Buchmesse 2015, photo d'illustration ActuaLitté CC BY SA 2.0

Selon les données communiquées par la Cámara Argentina del Libro (CAL), l’offre en livres numériques aurait ainsi augmenté de 61 % au cours des mois de mars et avril 2020. Des chiffres qui s’expliquent par la fermeture d’une grande partie des commerces pendant le confinement, dont les librairies.

C’est donc face à l’impossibilité de lancer leurs nouveaux titres en format papier que les maisons se sont décidées à publier leurs ouvrages de façon dématérialisée, comme le remarque la librairie numérique Bajalibros.com. 

« Pendant le confinement, le téléchargement des ebooks a augmenté de près de 400 %. Nous avons également eu plus de 2 millions de visites sur le site » explique Octavio Görg, responsable de la plateforme. Mais outre la demande, l’offre a également connu une croissance importante.

« Le catalogue total de la plateforme a augmenté de 30 % pour deux raisons : d’abord, ce sont les éditeurs avec qui nous avons déjà collaboré qui ont décidé de numériser une plus grande partie de leur fonds éditorial. À cela s’ajoutent des éditeurs qui ne proposaient aucun de leurs livres en format numérique et qui ont commencé à le faire » ajoute-t-il.

C’est notamment le cas de la maison Siglo XXI. « Jusqu’alors, nous n’avions jamais publié de nouveaux titres uniquement sous format numérique, car les ventes de livres numériques sont bien en dessous de leurs homologues en papier », affirme son directeur, Carlos Díaz.
 

La perte due à la fermeture des librairies physiques ne pourra être suppléée
 

« Nous l’avons fait parce que nous n’avions pas d’autre choix. Il n’y avait pas d’alternative. Nous pensions que cela valait la peine de publier des livres numériques afin que la maison continue de fonctionner d’une manière ou d’une autre, nous ne pouvions pas disparaître pendant six mois. » Malgré une augmentation de ses ventes d’ebooks de 50 % pendant le confinement, l’éditeur affirme que la perte des ventes de livres physiques due à la fermeture des librairies ne pourra être compensée.

« Les lecteurs argentins préfèrent largement le livre papier », souligne à son tour Víctor Malumián, cofondateur de la maison Godot. « Bien que les ventes de notre catalogue d’ebooks aient connu un intérêt sans précédent pendant le confinement, ce format continue d’être assez marginal pour l’ensemble du marché du livre », poursuit-il, avant d’expliquer qu’un grand nombre de personnes préfèrent ainsi attendre la réouverture des librairies pour acheter des ouvrages. 
 

Le numérique, béquille de l'édition
mexicaine pendant la crise


Pour Víctor Malumián, aucun éditeur ne pourrait survivre uniquement avec les ventes des livres numériques. Davantage qu’une alternative au livre imprimé pendant le confinement, il s’agit d’un service qui permet de maintenir la présence de la maison, « d’augmenter les visites sur le site et notre présence sur le web » souligne-t-il.

Outre la croissance des ventes d’ebooks, la vente de livres papier à domicile — récemment autorisée en Argentine — a également entraîné des changements dans les comportements des lecteurs. Buenos Aires Económico estime que ce service représenterait environ 20 % de la vente totale de livres au cours de ces semaines. 
 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.