Ces oreillettes qui traduiront bientôt toutes les langues du monde

Victor De Sepausy - 20.12.2017

Lecture numérique - Usages - Oreillettes traduction simultanée - connexion internet traduction - comprendre langue traduction


Le futur, c’était hier, demain c’est l’avenir. Au cours de l’année passée, plusieurs oreillettes sont apparues dans les médias, présentant des travaux subjuguant. Il s’agit ni plus ni moins que de disposer d’outil permettant de réaliser des traductions simultanées, et fluidifier n’importe quelle conversation. Les promesses sont sidérantes.

 

Conversation
Thomas Szynkiewicz, CC BY 2.0
 

 

Le premier outil se logera, comme ses confrères, au creux de l’oreille, avec une promesse commune : comprendre chaque langage parlé sur notre petite planète. Ce dernier est proposé par Waverly Labs, qui propose en prévente son appareil pour 249 $ actuellement. Le tout est couplé à son smartphone, et supporte pour le moment cinq langues : français, italien, portugais, espagnol et anglais. 

 

D’autres arriveront par la suite : l’ensemble fonctionne avec un microphone qui passe la conversation à travers un smartphone. L’application intégrée va traduire et diffuser le flux directement dans l’oreillette de son interlocuteur. Et la firme garantit qu’aucune interruption ne coupe la conversation. 

 

 

 

Depuis novembre, c’est un salarié de Google qui a créé le Pixel Buds, disponible à la vente pour 159 $. Il s’agit d’écouteurs sans fil, que l’entreprise avait présenté en octobre et qui se rattache également à un smartphone sous Android.

 

La firme avait alors mis l’accent sur le fait que le service de traduction directe que propose Google Translate était largement compatible – soit 40 langues que la machine peut supporter. On est assez éloigné d’un appareil spécifiquement conçu pour opérer des traductions, mais on connaît la puissance de frappe de Google en la matière – autant que ses limites. 

 

 

En revanche, le WT2, dont les premiers tests ont été diffusés en vidéo sur la toile, rejoint le fonctionnement de l’appareil développé par Waverly Labs : deux casques, un smartphone qui opère la jonction entre les deux interlocuteurs, et en avant la musique.

 

Cette fois encore, l’appareil supporte cinq langues – anglais, chinois, français, japonais et allemand, et les précommandes ont été lancées pour 179 $. On le verra dans la vidéo, l’outil a encore une certaine latence, et surtout, nécessite encore un smartphone qui va opérer la traduction. 

 

 

 

Tous ces outils découlant du monde des objets connectés ne vont pas changer nos vies tout de suite, de nombreuses adaptations sont encore nécessaires. Le Poisson Babel imaginé par Douglas Adams dans son Guide du routard galactique a encore de beaux jours devant lui, dans l’imaginaire des lecteurs. 

 

La dépendance – ou l’impérative connexion – au net pose également une autre limite, qu’il faudra bien arriver à franchir. D’ici là, apprendre des langues étrangères ne sera pas forcément un passe-temps futile.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.