E Ink : les chiffres s'envolent pour l'année 2011

Clément Solym - 16.02.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - encre - electronique - bénéfices


Au milieu de la demande croissante de l’e-paper, aussi bien pour les dispositifs FFS que pour les tablettes PC et les smartphones, le fabricant d’écrans électrophorétiques (EPD) E Ink prévoit d’en augmenter la capacité et les possibilités courant 2011.

Les sources d’information du marché s’attendent à ce que les revenus du groupe atteignent, pour l’année 2010, 25,18 milliards de nouveaux dollars taïwanais (NT $), sur un bénéfice net de 4,03 milliards de dollars NT.


E Ink, qui a récemment reçu le prix SURF 2011, pourrait doubler ses revenus pour cette année, atteignant alors 40 à 50 milliards de dollars NT. En termes d’EPD, le PDG du groupe, Y.S Fu, a indiqué que le marché des lecteurs numériques continuera à augmenter : leurs données montrent que 40 % des détenteurs d’iPad possèdent également un lecteur numérique ; et 23 % des utilisateurs d’iPad sont disposés à acheter un lecteur numérique au cours de l’année à venir.

Selon Yu PDG, des technologies comme l’EPD constituent la principale raison de la croissance du marché des lecteurs numériques. Le PDG a aussi indiqué que le développement du marché de l’éducation prendrait du temps : aujourd’hui, l’accent est porté uniquement sur la lecture numérique. Avec l’augmentation des contenus numériques et la baisse des prix, le marché des lecteurs devrait atteindre 10 millions d’unités pour 2010, et 20 à 30 millions d’unités pour 2011, sur lesquels le marché américain va générer la plus forte demande. (Via DigiTimes et E-Ink Info)

Le marché des tablettes PC commence à attirer l’attention, et le marché global devrait dépasser les 50 millions d’unités vendues en 2011. Avec l’explosion de la demande sur le marché des smartphones, les livraisons d’E Ink pour leurs panneaux FFS devraient augmenter de manière significative.

L’écran flexible à matrice active d’E Ink n’est pas encore commercialisé, mais la société travaille en collaboration avec douze entreprises pour atteindre son but.