Ebook et TVA : les éditeurs revoient les prix à la baisse

Clément Solym - 26.12.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - baisse - TVA - ebooks


ePagine, la société française spécialisée dans les services aux éditeurs en matière d'ebooks, a pris la température auprès des éditeurs concernant la réduction de la TVA sur le livre numérique (de 19,6 à 7 %). On savait déjà que Gallimard avait décidé de ne pas attendre le 1er janvier pour revoir le prix de ses ebooks.

 

 

D'autres maisons ont suivi le mouvement et ont déjà pratiqué une baisse du prix de leurs livres numériques. Il en ainsi de Joëlle Losfeld (avec des versions numérique désormais 30 % moins chères que les versions imprimées) mais aussi de P.O.L. dont les prix passent de 12,99 € à 3,99 € (c'est une baisse assez remarquable) ainsi que Ginko dont les titres ne dépasseront pas 9,99 € avec la moitié du catalogue à 4,49 €.

 

Certains éditeurs ont fait savoir qu'ils baisseraient les prix de leurs ebooks à partir du 1er janvier. En l'occurrence, il s'agit de Denoël et Mercure de France qui proposeront en 2012 des ebooks 30 % moins chèrs que leurs équivalent imprimés.

 

Notons que certains, comme Au diable vauvert, Liana Levi et les Editions de la branche n'envisageraient pas pour l'instant de baisser le prix de leurs livres numériques. Pour certains, cela se comprend, attendu que leur politique tarifaire était déjà revue à la baisse.

 

Dans le cas d'un autre acteur comme Bragelonne, dont l'offre numérique est saluée comme l'une des plus pertinentes à ce jour pour un éditeur non pure-player, la non-répercussion des 14,1 % a été annoncée, mais également revendiquée. En même temps, quand on a des tarifs déjà particulièrement  bien conçus, il est assez compréhensible de garder la marge de la TVA, pour la reverser aux auteurs, comme nous l'avait suggéré l'éditeur.