Ebook : Google Play prépare le partage en famille

Nicolas Gary - 10.12.2015

Lecture numérique - Acteurs numériques - google play books - ebook lecture partage - famille piratage


Exclusif : Avec malgré tout une année de retard sur ses concurrents, Google Play se décide à ouvrir un nouveau service de partage en famille. Partage en Famille sera introduit, selon nos informations, dans les prochains jours, voire semaines. Une fonctionnalité qui autorisera le Responsable de famille à partager ses achats avec les membres de sa famille.

 

 

 

Chez Apple, le service a été baptisé Family Sharing, et Library Family chez Amazon. Il avait vocation à élargir le cercle des utilisateurs, en apportant une option alors inédite. La fonctionnalité reste simple dans l’idée : un utilisateur peut partager avec ses proches les ebooks qu’il a achetés. Si la dimension familiale est mise en avant, il s’agit surtout d’utilisateurs autorisés par le compte référent à lire les fichiers mis en partage. 

 

Comme ses corréligionnaires, Google Play offrira donc une solution permettant six partages de l’ebook en question. Un logo sera affiché sur la page des livres qui offrent cette fonctionnalité – donc les négociations sont en cours avec les éditeurs pour ouvrir cette solution. Et pour convaincre, Google affirme que dans les recommandations automatiques, les titres qui disposent de cette fonctionnalité seront favorisés. 

 

Aujourd’hui, les règles d’utilisation de Google Play interdisent à l’utilisateur/acheteur de prêter les livres achetés, de même qu’il n’est pas autorité « à en devenir copropriétaire avec une autre personne ». Mais Google est conscience que « cette fonctionnalité est en train de devenir un standard du marché », et tente donc de talonner la concurrence. 

 

Dans les conditions de sécurité apportées, l’opérateur explique que l’utilisateur n’a pas la possibilité de changer plus d’une fois par an, pour éviter les fraudes possibles, de famille. 

 

Plus concrètement encore, le Responsable de famille est désigné, et gérera les aspects du compte Groupe familial. Les autorisations conférées sont ainsi redéfinies : 

 

2.1    Les définitions des termes "Utilisateurs finaux autorisés" ou "Utilisateurs finaux" (le cas échéant) sont modifiées pour inclure tous les membres d’un Groupe familial dans le but d’effectuer le Partage familial. Par conséquent, les droits, les autorisations et les licences accordés aux Utilisateurs finaux autorisés ou Utilisateurs finaux (le cas échéant) par l’Éditeur en vertu de l’Accord sont accordés par l’Éditeur à chaque membre du Groupe familial applicable.

 

2.2    Les droits, les autorisations et les licences accordés à Google par l’Éditeur en vertu de l’Accord sont modifiés afin de permettre à Google de rendre le ou les livres numériques applicables accessibles à chaque membre du Groupe familial applicable en conformité avec les droits, les autorisations et les licences modifiés en vertu de l’article 2.1 de cet Avenant.

 

Les éditeurs intéressés devront donc signer l’avenant proposé par la société, pour que la fonctionnalité entre en marche. La première question est de savoir si cette option permettrait, quand les fichiers sont limités par des DRM, de pouvoir démultiplier le nombre d’appareils utilisables. En effet, un ebook verrouillé par DRM est souvent limité à 6 appareils : dans l’idée, la fonctionnalité permettrait alors de passer, pour un fichier, à 36 appareils, potentiellement. 

 

« C’est une solution intéressante, qui répond aussi à une attente des lecteurs », nous précise une maison numérique. « Dans le même temps, cela offre une autre solution de lutte contre le piratage. »