Encre électronique : comprendre les différences d'écrans

Clément Solym - 12.02.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - lecteur - ebook - noir


Par qui sont fabriqués les écrans à encre électronique que l’on peut voir sur les lecteurs ebook disponibles sur le marché ? Par E-Ink et SiPix, pour l’immense majorité. Mais la guerre entre ces deux acteurs, dominée de la tête et des épaules par E-Ink pourrait être modifiée par l’arrivée de nouveaux acteurs…

Quelques chiffres…

Les chiffres annoncés par AUoptronics (via cens), qui fabrique les écrans SiPix, viennent de tomber. En 2010 (les écrans sont apparus courant 2010 seulement), 400.000 écrans SiPix auraient été fabriqués (et non vendus). Face aux 10 millions d’écrans fabriqués dans le monde, dont plus de 90 % par E-Ink, les 4% de SiPix ont l’air bien faibles.

Pourtant AUO annonce vouloir vendre à peu près 3 à 4 millions d’écrans en 2011, et prendre 20 % du marché, un chiffre ambitieux certes, mais qui prouve aussi que les perspectives sont très bonnes, meilleures que ce que l’on imaginait, pour l’encre électronique.

Pendant ce temps, E-Ink accumule les records, le dernier en date concernant le mois de janvier, avec une augmentation de 147 % des livraisons par rapport à l’année précédente, alors que le mois de janvier est traditionnellement un mois creux dans ce domaine (source : Digitimes)

Deux technologies différentes

La technologie E-Ink repose sur des milliers de microcapsules d’encre électronique de la taille d’un cheveu, elles-mêmes remplies de liquide et de pigments noirs et blancs, chargés positivement pour les blancs et négativement pour les noirs.

Sous l’impulsion d’un courant électrique, les pigments montent ou descendent, générant le fond blanc, le texte en noir, et les différents niveaux de gris. De nouvelles possibilités permettent de créer des sous-pixels dans chaque microcapsule, ce qui ouvre la voie à la haute définition. C’est la technologie utilisée par les écrans qui équipent la gamme des Kindle d’Amazon, ou encore la gamme Sony Reader.


La technologie SiPix est à peu près similaire, à la différence que les billes sont toutes blanches, baignées dans un liquide réagissant aux impulsions électriques aussi, mais noir. Les particules, toutes blanches, montent à la surface ou restent au fond en fonction de la polarité électrique appliquée. C’est la technologie utilisée par les écrans qui équipent le Fnacbook, le Oyo ou le Cybook Orizon.



Lire la suite de cet article sur Actu des eBooks