Essor des tablettes et stabilisation des ventes de livres numériques

Julien Helmlinger - 13.08.2013

Lecture numérique - Usages - Lecture numérique - Marché - Ventes


Un rapport de l'Association des éditeurs américains, a été commenté dernièrement sur le blog de l'écrivain Nicholas G. Carr, auteur notamment de The Big Switch, autoédité à l'occasion de Building Bridges ou encore finaliste du Pulitzer 2011 avec The Shallows. Il fait état d'une stabilisation des ventes de livres numériques, tandis qu'aux États-Unis, au cours du premier trimestre 2013, celles-ci affichaient 5 % de mieux que l'an passé sur la même période. Et si l'essor des tablettes y était pour quelque chose ?

 

 

Flickr, CC by 2.0

 

 

Au cours du mois de janvier, l'écrivain américain émettait l'hypothèse que le livre papier aurait encore de beaux jours devant lui, et que l'ebook, à la manière du livre audio ne se révélerait probablement être à terme qu'un complément de l'offre traditionnelle. L'interaction entre les deux formats de lectures serait plus complexe que la cannibalisation redoutée par certains.

 

Cet été, il admet que l'ebook continue de s'accaparer quelques parts de marché à son pendant physique, en faible croissance pour des ventes de livres globales ayant diminué de 4,7 pour cent au cours du trimestre. Mais pour lui il ne s'agirait pas d'une véritable révolution numérique.

 

Se basant sur diverses statistiques, Carr fait état de ventes numériques qui semblent s'être stabilisées à un peu moins de 25 % du marché global du livre. Mais il ajoute que selon Nielsen, et à travers le monde, ces ventes auraient en fait légèrement diminué au cours du premier trimestre comparativement à l'année 2012.

 

L'auteur émet une autre hypothèse pour expliquer cette baisse de croissance qui touche le marché de l'ebook. Ayant constaté que la popularité des eReaders s'affaisse au profit de celle des tablettes multi-usages, il imagine que ces dernières pourraient être moins propice à l'achat de livres. On lirait moins quand on a tout un lot d'applications prêtes à nous distraire ?