Exclusif : ce que Hadopi pourrait retenir du livre numérique

Clément Solym - 06.06.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - hadopi - ebook - labs


On partait tout de même de très loin, avec cette histoire de Labs Hadopi, vis-à-vis du livre numérique. Avec ce principe de terrain d'expérimentation et de réflexion, destiné à établir une base de connaissances, sur le principe de la collaboration et de la bonne volonté, on pouvait tout redouter.

D'ailleurs, on pouvait tout redouter, à raison. De fait, la présentation du Labs était simple, et de la vision du livre numérique dans l'environnement internet, plus primaire encore : « Le livre a été choisi par ces trois labs comme premier terrain d’investigation parce qu’il nous semble avoir souffert moins tôt des bouleversements de la numérisation et donc que les réponses explorées aujourd’hui sont à la fois plus avancées et les oppositions (voire les positions respectives des différents intervenants) moins figées. »

En somme, la numérisation des livres, c'est du piratage... (notre actualitté)

Dans les Labs secrets de l'Hadopi

Entre-temps, la réunion a eu lieu, et les personnes présentes, à son terme, étaient passablement étonnées du modus operandi : employé du ministère de la Culture, membre du SNE, d'un grand groupe d'édition français, ainsi que d'autres, qui n'avaient pas nécessairement de rapport avec le livre ou l'édition, voire pas du tout... mais fort heureusement, on trouvait bon nombre de professionnels - et même Feedbooks. Sauvés.

Cette séance de travail du 19 mai a abouti à un premier compte-rendu, notamment en ce qui concerne la propriété intellectuelle & Internet, un Lab auquel nous avions participé, et qui s'est rapidement transformé en une sorte d'explication de texte de la loi Prisunic - et c'est à ce moment-là que l'on se demande comment les participants ont été choisis.

Surtout, qu'à ce petit jeu, il aurait été simple de n'avoir qu'un son de cloche si votre dévoué n'était pas régulièrement intervenu pour contester une vision unique, assez peu représentative de ce que peut penser le public.

Il faut surtout savoir que ce compte-rendu, comme cela nous avait été expliqué, servira à la Haute Autorité, pour lui permettre de se faire une idée des enjeux concernant le livre numérique et de pouvoir sinon adopter une position, tout du moins avoir une certaine perspective.

L'ensemble du compte-rendu concernant donc Usages en ligne, Propriété Intellectuelle & Internet et Economie numérique de la création, est accessible à cette adresse.

Nous publions également, en parallèle, les conclusions établies à partir de ce compte-rendu, de cette séance de travail, à cette adresse, sous réserve qu'elles puissent être par la suite modifiées, avant leur parution officielle.

Il va par ailleurs sans dire que les Labs se sont déroulés dans un prestigieux hôtel de la capitale, le tout aux frais du contribuable.