Fin des DRM sur les livres audio : les éditeurs y réfléchissent

Clément Solym - 07.02.2009

Lecture numérique - Acteurs numériques - DRM - audiobooks - livres


La division Random House Audio a impulsé le mouvement l'an passé : finito les DRM sur les fichiers audiobook. Et cette initiative pourrait faire des émules, pas seulement chez les amateurs.

Les débats entre ayants droit, consommateurs et professionnels ont toujours été animés et vifs concernant les verrous numériques : leur utilité autant que les restrictions qu'ils induisent, réprimant les droits de l'acheteur, tout cela a fait débat. Et puis Apple a décidé de les supprimer pour iTunes et la donne a changé.

Pour Rob Wetstone, de eMusic.com, qui propose des livres audio depuis 2007 sans DRM, « nous sommes définitivement entrés dans une époque sans DRM ». On aimerait le croire. Les livres audio profitent des avancées de la musique, estime-t-il et « les éditeurs sont en train de le tester parce que c'est nouveau pour eux aussi ». Mais si quelqu'un souhaite pirater un livre audio, le verrou ne l'arrêtera pas, estime-t-il.

Les différents éditeurs contactés par Publishers Weekly constatent d'ailleurs que le piratage et les DRM sont des questions accessoires, puisque pour eux le principal objectif reste de parvenir à proposer des fichiers de qualité et parfois au poids imposant. Mais surtout, l'influence d'Apple dans tout cela est moindre que celle de la décision de Random House.

Mais toujours via la plateforme eMusic.com, les éditeurs s'apprêtent à expérimenter ce nouveau marché, en libérant leurs fichiers. Avec des questions qui demeurent chez Simon & Schuster : Chris Lynche s'interroge sur le rapport entre suppressions des verrous et l'impact sur les ventes. Pour l'instant rien e négatif n'a été constaté. Mais on attend toujours avec un peu d'angoisse.