iBooks en natif sur Mac : Apple prend conscience de son retard ?

Clément Solym - 11.06.2013

Lecture numérique - Applications - iBooks - Apple - conférence


Ce fut la grande annonce, en matière de lecture numérique, durant la conférence d'Apple hier. Tout en présentant, à la manière d'une révolution technologique, son prochain système d'exploitation, OS X Mavericks, la firme a dévoilé que l'application iBooks serait implémentée directement dans l'OS. Véritable nouveauté, et chose très attendue, l'application iOS basculera donc sur les bureaux...

 

 

 

 

L'intégration, telle que présentée hier par le vice-président Mac Software Engineering d'Apple, Craig Federighi, avait vraiment quelque chose du spectacle ou de la foire. Mais l'arrivée de l'application de lecture sur les ordinateurs de bureau et les portables apporte une véritable démocratisation pour les acteurs de la lecture numérique. 

 

Sans même prendre en compte l'application iBook Authors, qui permet la création et la vente, via l'iBookstore, de livres numériques enrichis, et notamment scolaires, la présence native d'iBooks est une bonne chose. Sauf que personne ne lit de livres numériques sur un ordinateur, et il faut bien s'appeler Numilog pour défendre encore ce point de vue. Donc, à vrai dire, ce serait plutôt pour des outils scolaires que cette application voit le jour sur les ordinateurs Mac.

 

D'ailleurs, avec les différents outils pratiques, on comprend bien que c'est avant tout aux étudiants que s'offre cette nouvelle fonctionnalité - prise de note, souligner, etc., des outils spécifiques aux manuels scolaires. 

 

Toutefois, les utilisateurs vont désormais pouvoir acheter - et c'est là  l'enjeu - des livres numériques directement depuis leur ordinateur, et plus simplement au travers de l'iPhone ou de l'iPad. Et finalement, si les gens ne lisent pas de livres numériques sur leur ordinateur, du moins pourront-ils en consommer, et les transférer par la suite. 

 

Et puis, dernier point, c'est aussi l'occasion de se mettre un peu à jour, vis-à-vis de la concurrence, alors qu'Amazon dispose déjà des applications les plus complètes possibles, pour toutes les plateformes existantes. De même, Barnes & Noble ou encore Windows 8, au travers de l'application Nook, ont également décidé de conquérir les différentes plateformes. Ainsi, en annonçant la synchronisation de la lecture, Apple nous fait tout juste sourire en coin, tant cette fonctionnalité existe depuis un bon moment. 

 

Durant la Worldwide Developers Conference, Apple a également annoncé que la boutique en ligne disposait de 1,8 million de livres numériques. 

  

 

 

 

Clairement, Apple vient de débarquer, donc, et de découvrir qu'il perdait potentiellement de l'argent en ne proposant pas son application sur les ordinateurs de son actuel parc. À ce titre, il était probablement plus que temps de se dépêcher à sortir de son coma. Dans le même ordre d'idée, Apple a annoncé que plus de 600 millions d'appareils iOS ont été commercialisés depuis le lancement du premier iPhone en 2007. De quoi relativiser les 90 millions d'appareils OS X en circulation. 

 

Maintenant, on attend simplement une version d'iBooks pour Chrome et Windows ?