L'Europe veut-elle réellement que le livre numérique se vende ?

Clément Solym - 13.12.2011

Lecture numérique - Législation - TVA - ebook - Angleterre


On connait les problématiques que rencontre - et rencontrera - la France, dans l'essor du livre numérique. Si l'on met de côté les habitudes qui ne changent pas du jour au lendemain, l'offre encore dérisoire, en regard du patrimoine littéraire, et les freins mis à toute forme d'innovation, alors... il ne reste plus grand-chose.

 

David Gauke, secrétaire d'État aux finances, et plus particulièrement assigné à la perception des taxes, a très gentiment expliqué ce qu'il en retournait pour son pays, en matière de livre numérique. 

 

« Selon la législation européenne, la TVA sur les livres numériques doit être facturée au tarif standard. » Belle déclaration, ou manière d'enfoncer des portes ouvertes. Mais qui dévoile surtout que le pays n'est pas prêt de faire basculer sa TVA à un taux équivalent à celui du papier, pour rester en conformité avec le droit européen.

 

Or, le livre papier, au Royaume-Uni, est taxé à 0 %. 

 

Et que David se réfugie bien vite derrière cette histoire d'Europe, parce que manifestement, cela l'arrange. 

 

 

Mais cela doit moins arranger Amazon, outre-Manche, puisque pour le coup, les livres numériques sont bien plus taxés que les papiers. Il faut reconnaitre et admettre que moins que 0, c'était compliqué à faire...

 

 

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.