L'iPad n'a pas dévoré le Kindle, loin de là

Clément Solym - 04.01.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - ipad - kindle - internaute


« On me dit qu'il y a des gens dans la salle qui croient que l'iPad aurait cannibalisé le Kindle ? Non, non, vous pouvez rester... Vous avez le droit de vous tromper. D'ailleurs, l'étude du cabinet JP Morgan va vous démontrer le contraire. »

Alors que le marchand Amazon aurait vendu quelque huit millions de son lecteur ebooks, nombre de commentateurs se sont mis le doigt dans l'oeil en affirmant que l'iPad viendrait complètement dévorer les parts de marché du Kindle. Outre que le catalogue sur l'iBookstore est encore assez famélique, la prévision est d'autant plus fausse qu'un récent sondage montre que 40 % des propriétaires d'un iPad possèdent aussi un Kindle. Eloquent, non ?


Eh bien oui : sur les 1000 consommateurs interrogés, on apprend également que 23 % des (déjà) propriétaires d'un iPad envisagent l'achat d'un Kindle au cours des 12 prochains mois. Finalement, les rats de bibliothèque ne s'en laissent pas conter : l'iPad c'est bien, mais pour des livres numériques, le Kindle c'est mieux.

Petit bémol : la moitié des personnes interrogées lisent entre 0 et 10 livres par an. Sauf qu'ils sont 16 % à en lire plus de 25 annuellement...

Une histoire de communicants sans vase

Les deux firmes ont finalement réussi à placer le produit dans l'esprit des consommateurs. Mais en tablant sur un appareil multimédia, l'iPad perd une partie de la communication sur laquelle s'est concentré Amazon. Le Kindle est un appareil conçu pour les lecteurs, et vendu à un tarif particulièrement intéressant. Et si l'on ne recherche que cela, alors nécessairement, l'appareil est bien plus attractif et rentable que la tablette numérique de la Pomme.

En outre, en terme de notoriété, les campagnes publicitaires particulièrement agressives d'Amazon ont porté leurs fruits : le lecteur ebook a une cote de popularité de 76 %, contre 45 % pour le Nook. L'iPad, lui, trône à 84 %. Cela dit, 28 % des sondés ont affirmé avoir l'intention d'acheter un Kindle au cours des 12 prochains mois, soit 21 % de mieux qu'en juillet 2009.

L'étude a été réalisée au mois de décembre par le cabinet. Avant donc qu'Amazon annonce que le Kindle était sa meilleure vente de tous les temps... Outre-Atlantique, l'iPad est vendu pour 499 $, prix de départ, et le Kindle pour 139 $ en version WiFi.