L'iPhone OS 4, le multitâche cet été, iBookstore en prime

Clément Solym - 09.04.2010

Lecture numérique - Acteurs numériques - iPhone - systeme - exploitation


Ouh qu'il est content, le père Steve Jobs. Depuis le samedi 3 avril, près de 450.000 iPads ont été vendus, sur le seul territoire étatsunien, et avec 600.000 ebooks ont été téléchargés. Un rythme de vente qui pousse la société à fabriquer aussi rapidement que possible ses machines, expliquait-il hier durant une conférence de presse.

On y aura également appris que plus de 3,5 millions d'applications ont été téléchargées en moins d'une semaine.

Mais la grande nouveauté, c'était bien le nouvel OS de l'iPhone, qui comme plusieurs l'avaient annoncé, disposera désormais d'une fonctionnalité multitâche, permettant de faire tourner plusieurs programmes simultanément. Chose jusqu'alors impossible avec les précédentes versions. On disposera aussi d'un meilleur outil de gestion des applications. Pour pouvoir en télécharger plus, bien sûr.

Pas vraiment une nouveauté dans l'univers high-tech, confirmait Jobs, mais évidemment, le savoir-faire Apple rendra cette solution bien meilleure aux autres. Les problématiques qui empêchaient l'apparition du multitâche tournaient autour de la vitesse d'exécution autant que la consommation de la batterie. Mais chez Apple, on est trop fort, donc on a su passer outre et trouver la solution.

Entre autres nouveautés, l'iPhone OS 4 apportera des modifications comme le correcteur orthographique, un zoom sur image, et autres petites améliorations. En termes de vente, l'iPhone représente aujourd'hui 50 millions d'appareils dans le monde - contre 85 millions pour l'iPod Touch, qui disposera aussi de ce nouveau système.

Problème, le multitâche pourrait ne pas fonctionner sans que les applications ne soient mises à jour, dévoilent les premières réactions. A suivre pour le coup.

L'iPhone OS 4 arrivera cet été, sans date trop précise pour le moment, avec ses 100 propriétés nouvelles, que nous aurons l'occasion d'examiner ultérieurement.

On parle aussi de la fin du Flash, parce que la firme de Cupertino redoute que n'apparaissent des AppStore concurrents, par le biais des environnements ainsi créés. Adobe va adorer.

La petite chose intéressante, c'est le coup d'oeil que Jobs a décidé de jeter en direction de la publicité sur téléphone portable. iAd pourrait en effet servir aux développeurs et aux agences publicitaires pour créer des pubs directement dans les applications.

Au fait : iBooks et iBookstore marcheront sur l'iPhone OS 4.