medias

Droit à l’oubli : Google n’en ferait pas assez

Victor De Sepausy - 15.06.2015

Lecture numérique - google - droit - oubli


Une mise en demeure a été adressée à Google par la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) vendredi 12 juin 2015. La CNIL reproche au géant américain de n’appliquer que partiellement le déréférencement  lorsqu’il est demandé par des internautes au nom du droit à l’oubli.

 

Et pour cause, quand Google accepte de répondre favorablement à une requête, il ne retire les informations que sur ses sites européens. Il suffit de faire une recherche en passant pour google.com pour retomber sur les pages que l’on croyait disparues.

 

Consacré en 2014 par la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE), le droit de faire supprimer des liens vers des pages dans un moteur de recherche a toujours du mal à exister véritablement. Google estime en faire assez en supprimant les liens uniquement du côté européen. Une affaire à suivre donc.

 

 

(Crédits photos : CC BY 2.0 - Yahoo)

 

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.