Le Kindle gratuit pour les clients priviléges d'Amazon...

Clément Solym - 10.03.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - kindle - gratuit - ebooks


Depuis des semaines, la rumeur enfle : Amazon pourrait proposer gratuitement son Kindle, afin d'asseoir plus encore ses parts de marché et grappiller de nouveaux clients pour son service de vente de livres numériques.

Selon CNet, la nouvelle pourrait intervenir au mois de décembre, ou légèrement avant, à l'approche en tout cas des fêtes de fin d'année. Un certain nombre de clients profiteraient de cet avantage, et en se penchant une seconde sur la question, l'hypothèse fait plus que sens.

De fait, TechCrunch avait déjà envisagé cela, en février... 2010. Les membres de Amazon Prime, étaient ciblés et disposaient d'un Kindle gratuit, avec paiement annuel de 79 $, pour faire partie du club, offrant la possibilité de deux jours d'achats massifs et gratuits au cours de l'année.


De toute manière, le Kindle n'est pas en soi une finalité commerciale : il est le produit d'appel pour vendre des ebooks, et bénéficie d'un environnement complet, reposant sur des applications qui permettent de retrouver son livre, où l'on se trouve, quel que soit l'appareil sur lequel on ait envie de lire. Et si Amazon avait tout misé sur le Kindle, il est évident qu'il n'aurait jamais développé toutes ces applis.

En fait, le Kindle est la base d'un écosystème clos. Et la gratuité de l'appareil ferait alors partie d'une stratégie marketing à plus vaste échelle. (notre actualitté)

D'ailleurs, qui n'en possède pas n'est pas tenté d'aller regarder dans le catalogue d'oeuvres disponibles (faramineux). Alors pour intéresser et appâter le chaland, rien de plus efficace que de lui offrir le gadget, qu'il utilisera pour laisser venir à lui les petits lecteurs.

En réservant qui plus est cette offre à un club de privilégiés, Amazon agit en incitant à entrer dans son environnement - avec le paiement de ce fameux abonnement - et récolte donc un peu plus de clients.