Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Le libraire russe LitRes propose un nouveau format d'ebook, le .fb3

Antoine Oury - 06.04.2017

Lecture numérique - Acteurs numériques - LitRes Russie - LitRes format ebook - fb3 ebook


Alors qu'une bonne partie de l'édition de l'Europe de l'Ouest et des États-Unis tente de promouvoir un format standard pour le livre numérique, l'EPUB 3, le libraire russe LitRes annonce la mise en place d'un nouveau format, .fb3. Développé par le libraire lui-même, le format se présente comme une alternative aux déçus de l'EPUB.

 

Kobo Aura Edition 2

(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Un front contre l'EPUB est-il en train de se constituer en Russie ? Le libraire LitRes présente en tout cas son alternative comme une solution qui fait suite au format .fb2, et qui serait crédible en comparaison de l'EPUB, format standard développé par l'IDPF, International Digital Publishing Forum, qui a récemment rejoint le W3C, l'organisation qui promeut les standards pour le web.

 

Ce format ouvert basé sur le langage XML, FictionBook en version longue, est déjà utilisé en Russie. Selon LitRes Innovation, la filiale du libraire à l'origine du développement du format, .fb3 peut gérer l'affichage de sommaires, de listes et d'illustrations, ainsi que des mises en page plus complexes.

 

« Pendant des années, nous avons attendu des développements de la part d'autres acteurs, en espérant que le marché trouve lui-même la solution [aux problèmes rencontrés avec le format .fb2, NdR] », souligne Dmitry Gribov, directeur technique de LitRes. Visiblement, le libraire n'a pas été convaincu par les solutions développées, notamment celles de l'IDPF.

 

Publishing Perspectives, qui rapporte l'information, souligne que le ministère de la Culture estime que la majorité des éditeurs russes préfère utiliser l'EPUB pour ses ouvrages, suivant ainsi le format standard promu par l'interprofession. Mais, selon LitRes, ce sont près de la moitié des éditeurs du pays qui préféreraient utiliser le format alternatif .fb. La vérité doit probablement se trouver entre ces deux affirmations...

 

L'objectif de LitRes semble difficile à cerner, si ce n'est la création d'un environnement qui utiliserait majoritairement le format .fb : une stratégie basée sur le format qui a fait les beaux jours d'Amazon, le revendeur américain ayant basé son modèle économique sur une fidélité forcée pour ses clients. En effet, l'environnement propriétaire particulièrement bien conçu de la firme lui a permis de court-circuiter la concurrence en poussant ses clients à acheter uniquement leurs lectures chez Amazon.

 

Europe : la France veut obliger Amazon et Apple à libérer les ebooks

 

En attendant, le marché russe offre une belle place au livre numérique : en 2012, l'ebook représentait 260 millions de roubles (4,6 millions $), contre 2,6 milliards de roubles en 2016 (46 millions $). Selon LitRes, le chiffre aurait doublé rien qu'entre 2015 et 2016. Les livres numériques représenteraient 5 % du chiffre d'affaires de l'édition russe.

 

D'après l'agence fédérale russe de la presse et de la communication, LitRes représente 56 % des ventes d'ebooks en Russie, loin devant Google Play, avec seulement 12 % de parts de marché.