Le numérique : une réalité dans l’Éducation nationale ?

Victor De Sepausy - 02.03.2017

Lecture numérique - numérique - éducation - nationale


Lors du Conseil des ministres du 1er mars 2017, la ministre de l’Éducation nationale a trouvé le temps d’intervenir pour démontrer à quel point l’action du gouvernement avait contribué à amplifier la pénétration du numérique à tous les niveaux, dans l’équipement des établissements, dans la formation des professeurs et dans les enseignements dispensés aux élèves.

 

(Crédits photos : CC BY SA 2.0 - Thad K.)

 

Pourtant, Najat Vallaud-Belkacem vient aussi de publier un livre où elle raconte sa vie, un ouvrage qui se présente comme un véritable hymne à la méritocratie et à l’école de la République servant efficacement sa vocation d’ascenseur social. Mais, la ministre de l’Éducation nationale arrive à être sur tous les tableaux en même temps, avec toujours d’excellents résultats.

 

Ainsi, dans un communiqué, le gouvernement précise que « depuis la rentrée de septembre 2016, le plan numérique pour l’éducation est devenu une réalité dans 1 668 collèges et 1 817 écoles. Il s’inscrit dans une stratégie éducative globale et pérenne conçue pour développer l’innovation pédagogique et favoriser les apprentissages scolaires et la réussite des élèves. » Que répondre à cette pénétration du numérique à l’école ?

 

On nous assure même que « le numérique est désormais présent dans les programmes scolaires de l’école élémentaire au lycée, sous la forme de l’apprentissage de la programmation au collège et d’un enseignement facultatif d’informatique et de création numérique au lycée. »

 

Les enseignants ont eu et auront encore des journées de formation pour mieux s’approprier les nouvelles technologiques avec une offre gratuite de ressources et de services numériques. On ne s’interrogera pas sur les multiples doublons qu’engendrent ces ressources. Pourtant, étant donné que chaque éditeur propose déjà du contenu enrichi accessible en ligne et gratuitement, on ne sait plus où donner de la tête sur Internet quand on veut construire un cours. Il y a une telle offre que cette dernière perd parfois en lisibilité.

 

« Près de 200 000 élèves ont progressivement reçu cette année un équipement. A la rentrée 2017, l’objectif fixé est d’atteindre 50 % de collèges numériques, portant le nombre d’élèves équipés, dans les collèges et écoles, à plus de 600 000 », précise le gouvernement.

 

Reste à s’interroger sur l’efficacité des investissements importants consentis par l’ensemble de la société. Et la question mérite d’être posée à l’heure où chaque nouvelle évaluation interne de l’Éducation nationale montre une baisse du niveau des élèves, que ce soit dans la maîtrise de l’écrit ou dans la capacité à compter correctement…

 

Espérons donc que chaque élève, placé devant sa tablette numérique, face au tableau numérique utilisé par l’enseignant, apprendra bien plus vite que les générations précédentes qui n’avaient qu’un stylo et du papier en main face au tableau noir. Tout le défi reste de transformer des nouvelles générations consommatrices de numérique en têtes bien faites et créatives, capables de s’approprier les nouvelles technologies pour créer et non pour seulement copier et se divertir.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.