Les bénéfices trimestriels d'Apple battent un record historique

Julien Helmlinger - 28.01.2015

Lecture numérique - Acteurs numériques - Apple - Rapport financier - Economie


Pour son premier trimestre fiscal 2015, la société Apple a enregistré un record de bénéfices jamais atteint au cours de son histoire, mais également au cours de l'histoire de toutes les entreprises basées aux États-Unis. Net, cela représente 18,02 milliards $, ce qui va faire oublier le précédent record américain détenu jusqu'à lors par la major pétrolière ExxonMobil, qui avait quant à elle gagné 15,9 milliards $ sur le deuxième trimestre de 2012.

 

 

 

Le bénéfice trimestriel net de la société californienne affiche ainsi une hausse de 37,9 % par rapport à la même période l'année précédente, soit une plus-value de 3,06 £ par action diluée. Le chiffre d'affaires, tous produits confondus, s'élève à 74,6 milliards $, résultat en hausse de 29,5 % sur un an, ce qui constitue également un record trimestriel pour Apple.

 

D'une année sur l'autre, la marge brute du trimestre fiscal est passée de 37,9 % à 39,9 %.

 

L'augmentation du prix moyen de l'iPhone et des ventes records de cet appareil, désormais écoulé à plus d'un milliard d'unités dans le monde, sont invoquées pour justifier ces juteux résultats. Le smartphone pèse pour 68 % du chiffre d'affaires de la firme, à lui tout seul. 74,5 millions d'exemplaires s'en sont vendus au cours du trimestre observé. Les ventes de Mac et celles via l'App Store se portent bien également.

 

Tim Cook, via communiqué, ne peut que se réjouir de ce bilan : « Notre chiffre d'affaires a progressé de 30 % par rapport à l'an dernier, atteignant 74,6 milliards de dollars, et l'implication de nos équipes pour atteindre ces résultats aura été tout simplement phénoménale. »