Les éditeurs se félicitent du Noël numérique

Xavier S. Thomann - 14.01.2013

Lecture numérique - Acteurs numériques - Ventes Noël - Editeurs anglo-saxons - Amazon


Nous l'avons mentionné à plusieurs reprises déjà : Noël 2012 a été un moment privilégié pour les readers, les tablettes et les livres numériques. C'est d'ailleurs le moins que l'on puisse dire. En effet, les ventes ont rejoint des sommets encore jamais atteints, ce qui peut laisser préfigurer de changements importants par rapport au livre. En attendant de voir ce qu'il en sera dans les années à venir, l'heure est aux comptes. 

 

1502

ptwo, CC BY 2.0

 

Le site The Bookseller présente les différents résultats pour les grandes maisons d'édition anglaises et américaines. Deux choses importantes sont à noter : les bons scores des livres pour enfants au format numérique et des livres au catalogue des éditeurs depuis longtemps. Ce qui signifie que le livre numérique ne profite pas seulement aux best-sellers. 

 

Les chiffres pour chaque maison d'édition sont plutôt impressionnants. Les éditeurs en question ne pourront pas se plaindre de la supposée morosité de leur secteur, en tout cas concernant la période des fêtes de fin d'année. Prenons Random House par exemple. La semaine qui a précédé Noël a vu la vente de 420,000 livres numériques à l'échelle mondiale, soit une hausse de 13 % par rapport à 2011. Le téléchargement d'application a également bien fonctionné, avec 36,000 unités téléchargées. 

 

Pour ce qui est des livres pour enfants, le deputy CEO de la maison, Ian Hudson, estime que la contribution de ces titres dans leurs ventes est « significative ». Un résultat qui s'explique selon lui par le fait qu'il s'agissait « du premier Noël numérique pour toute la famille. » Les prix attractifs sont aussi invoqués. 

 

Et Random House n'est pas la seule maison à profiter de l'engouement et de la démocratisation du livre numérique. Dans les sept jours avant Noël, les ventes de livres numériques pour Simon & Schuster ont doublé par rapport aux chiffres hebdomadaires habituels. Quant à Hachette UK, le succès est aussi au rendez-vous, avec 250,000 livres numériques vendus le 25 et le 26 décembre ! Ces ventes ne concernent pas uniquement les livres les plus connus, puisque 6,500 livres différents sont concernés. 

 

Plus globalement, les ventes d'ebooks au Royaume-Uni s'élèvent à 4,5 millions d'unités, ce qui constitue une hausse de 200 % par rapport à 2011. Reste à savoir qui d'Amazon ou des éditeurs a vraiment profité de cette hausse.