Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Les Français d'outre-mer et de l'étranger toujours privés de livres numériques

Antoine Oury - 27.07.2017

Lecture numérique - Usages - livres numériques étranger - acheter livres numériques français - ebooks français achat


Chaque ministre de la Culture y a droit : un député, qui représente généralement les Français de l'étranger, lui pose la traditionnelle question de l'achat des livres numériques en français depuis l'étranger, ou même depuis les territoires d'outre-mer. En effet, ces lecteurs sont interdits d'achat, ou rencontrent des difficultés, à cause de problèmes techniques liés aussi bien à la diversité des devises qu'à la qualité des métadonnées, entre autres.


Kobo Aura Edition 2
(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)
 

Si le député Meyer Habib (Les Constructifs : républicains, UDI, indépendants), député de la 8e circonscription des Français établis hors de France et Vice-Président de la commission des Affaires étrangères, a jugé utile de poser une nouvelle fois la question de l'accès aux livres numériques en français aux Français établis hors de France ou en outre-mer, c'est a priori que le problème n'est toujours pas réglé :

 

M. Meyer Habib attire l'attention de Mme la ministre de la Culture sur l'impossibilité actuelle pour les Français de l'étranger d'acheter des livres numériques français sur internet depuis l'étranger, et ce pour des questions principalement d'ordre technique. Cette question a été soulevée notamment par des administrés de sa circonscription, résidant en Israël. Il est réellement regrettable que la population des pays francophones ne puisse accéder à ces œuvres littéraires. Aussi il lui demande quelles sont les mesures que le Gouvernement entend prendre pour améliorer l'accessibilité et la portabilité à l'étranger des contenus numériques et tout particulièrement des livres numériques français. (posée le 4 juillet dernier)

 

Le député fait référence au territoire d'Israël, mais c'est a priori tous les Français de l'étranger qui sont concernés : à moins de passer par un grand vendeur en ligne, et parfois d'utiliser une technologie visant à changer l'adresse IP de l'acheteur, acheter des livres numériques en français depuis l'étranger ou même l'outre-mer semble relever de l'impossible.

 

La question est étudiée depuis un moment par l'édition, mais rien n'a l'air de bouger. Le BIEF, Bureau international de l’édition française, avait identifié 5 freins principaux à la vente d'ebooks en français hors de la France métropolitaine :

 

Le premier frein provient d’un marché en développement inégal selon les zones géographiques et de l’absence de revendeurs dans certains pays. 

Le second concerne l’extrême diversité de la fiscalité et la nécessité pour les éditeurs de vendre le livre numérique dans des territoires fiscalement maîtrisés. 

Le troisième frein porte sur la géolocalisation et la provenance de l’acheteur, l’adresse physique étant sujette à caution. 

La quatrième difficulté a trait à la gestion des multidevises. 

La cinquième, enfin, relève de la qualité des métadonnées.

 

La Commission numérique du Syndicat national de l’édition avait engagé l'année dernière « un travail d’amélioration des pratiques en matière de métadonnées » et assuré qu'elle « développ[ait] des outils de communication et de pédagogie en direction des éditeurs ». Le ministère réfléchissait aussi aux moyens de mettre fin à la situation.


Pourquoi la vente de livres numériques s'arrête
aux frontières françaises

 

A priori, la réponse de Françoise Nyssen devrait permettre d'éclairer quant à l'avancée de ces travaux. Après, il faudra encore jongler avec la Commission européenne, qui a fait tomber le principe du geoblocking fin 2016, en excluant toutefois le livre numérique de cette directive qui permet aux consommateurs européens d’acheter des biens et du contenu numérique en ligne dans un autre pays de l'Union européenne.