Les Japonais inventent un nouvel outil pour scanner les livres

Clément Solym - 13.09.2010

Lecture numérique - Acteurs numériques - japonais - numeriser - livre


L'idée est simple : tant que l'on sait tourner des pages, la machine peut les scanner. Et la vitesse de numérisation d'un ouvrage devient alors sidérante.

En août 2009, I'Ishikawa Komuro Laboratory présentait au public une machine en mesure de photographier 1000 images à la seconde. Une révolution dans le processus de numérisation, qui permettait qui plus est de pouvoir visualiser toute page ainsi scannée en 3D et de la manipuler comme telle.

Le prototype avance, et plutôt bien, et désormais, il est en mesure de numériser un livre de 170 pages en 60 secondes, mais la caméra semble avoir été réduite, avec une capacité de 500 images par secondes. Le procédé reste le même : il suffit de tourner les pages pour arriver à numériser un document. Un simple coup de pouce à la numérisation...

La prochaine évolution, c'est l'utilisation de robot pour ce faire. Une solution qui permettrait de simplifier l'action de tourner les pages, et surtout de leur donner plus de netteté. Et les chercheurs ont par ailleurs annoncé un partenariat avec Dai Nippon Printing pour mettre la technologie en pratique et parvenir sous deux ans à construire un nouveau prototype... qui laisserait envisager une commercialisation sous peu.