Les smartphones à l'honneur pour la foire du livre de Londres

Clément Solym - 21.04.2010

Lecture numérique - Acteurs numériques - foire - livre - londres


La foire du livre de Londres proposait une conférence sur le numérique dimanche dernier. Trois des conférenciers présents représentaient des sociétés spécialisées dans le contenu pour téléphones portables. Il s'agissait de Maureen Scott pour Ether Books, Tony Lynch pour Mobcast et Peter Collingridge pour Enhanced Editions. Un autre conférencier était Ali Muirden fondateur de Creative Content dont une bonne partie des produits audio sont aussi disponibles en téléchargement sur portable.

Il a donc été essentiellement question des contenus sur smartphones dans cette conférence. Le P.D.G. de Publishing Technology, George Lossius, intervenait aussi. Il a affirmé presque prophétiquement ou du moins en tentant de se projeter dans l'avenir que « les portables vont gouverner notre créativité ».

Selon les conférenciers, si les lecteurs d'ebooks soutiennent le marché les smartphones peuvent permettre d'accroître considérablement les recettes. Maureen Scott a expliqué que « les gens sont habitués à lire sur leurs mobiles » et même mieux ils sont habitués à payer pour cela. Un point crucial sur lequel se sont entendus tous les conférenciers.

Bien évidemment, le prix des contenus a été évoqué. Si certains ont soutenu la thèse que baisser les prix serait profitable car cette baisse serait compensée par un plus grand nombre d'achats mais tous n'étaient pas de cet avis. Richard Charkin de Bloomsbury en faisait partie et l'avait signifié par le biais d'une keynote.

Autre sujet sensible, la rémunération des auteurs. Et l'on se questionnait sur les grosses réticences des éditeurs à faire passer les droits sur les versions numériques à 25 %. À cela, Stéphanie Duncan de Bloomsbury avait une réponse toute faite : les coûts de l'édition numérique pourraient être équivalent à ceux de l'édition papier...

Encore une fois, on peut voir au travers des discussions sur ces deux derniers points que la transition vers le numérique ne se fera pas tranquillement et qu'elle sera parsemée d'embûches.