Les ventes d'ebooks explosent, reconnaît l'édition

Clément Solym - 12.10.2010

Lecture numérique - Acteurs numériques - directeur - répartition - livres


 Le directeur de Random House Markus Dohle l'a annoncé au quotidien allemand Der Spiegel : les ventes d'ebooks de Random House, 8 % de leur revenu, pourraient se hisser à 10 % d'ici à l'année prochaine.

Une bonne nouvelle pour la plus grande maison d'édition au monde, qui avait mal commencé son approche du numérique en se faisant – presque - voler ses droits.


« Je peux très bien imaginer que nous dépasserons les 10 % l'année prochaine. C'est une opportunité majeure pour nous. Cela nous aide à relancer une nouvelle croissance » a déclaré le directeur de la maison, qui publie entre autres Dan Brown, et Stieg Larsson.

Pas de précipitation

Random House, fort de sa mauvaise expérience, ne veut pas se jeter corps et ame dans le numérique. L'éditeur, par exemple, ne publie pas ses livres via l'Ebookstore (Apple). Dohle dit ne pas apprécier le modèle Apple, selon lequel les éditeurs fixent le prix de vente du livre. « Nous pensons que nous devons réfléchir pour trouver un modèle économique sûr et durable pour les années à venir ».

Et alors qu'Amazon annonçait que ses ventes d'ebook avaient dépassé ses ventes de livres classiques, Dohle a affirmé que les ebooks ne dépasseraient sans doute pas les livres dans les cinq prochaines années. "La répartition sera peut-être de 25 ou 50 % en 2015, même aux États-Unis ».

Dans ce cas, pas besoin de vous jeter sur l'iPad ou le Kindle. Parions que d'ici là, ces deux machines seront complètement obsolètes.