Marché du numérique : Fnac contre le monopole des géants américains

Clément Solym - 01.09.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - bompard - google - fnac


Lors de la remise du 11e Prix du roman Fnac mercredi, le PDG de la Fnac Alexandre Bompard a invité les acteurs du livre à « agir ensemble de manière responsable » pour contrer « le monopole des géants américains » sur le marché du livre numérique, informe l’AFP.


« Rappelez-vous ce qui s'est passé dans le secteur de la musique. Et nous sommes bien placés à la Fnac pour en parler » a-t-il ajouté.
« Leur stratégie est claire : pratiquer une politique de prix très agressive, en niant la valeur du contenu, dans l'unique but de recruter de nouveaux clients (…)

En fixant leurs prix, les grands distributeurs américains, tels qu'Apple et Amazon, se trouveraient dépositaires d'une politique de prescription de l'offre qui échapperait définitivement aux éditeurs, lesquels sont les seuls aptes à initier une véritable politique éditoriale » estime le PDG.
Depuis longtemps, le PDG de la Fnac défend le prix unique du livre numérique « pour tous ». Il avait plaidé pour que le prix unique du livre numérique s’applique à Amazon, Apple et Google et Apple.

En février dernier alors que les discussions commençaient à devenir sérieusement intéressantes sur le projet de loi - dont les décrets devraient sortir en octobre - Alexandre Bompard avait clairement exprimé des réticences à l'égard de Prisunic, et principalement l'article 3, qui aurait bénéficié aux revendeurs non situés sur le territoire français. Il s'agissait de la fameuse clause d'extraterritorialité. En l'état, ces derniers n'auraient alors pas eu à appliquer la loi sur le prix du livre numérique, et auraient alors pu proposer des remises, provoquant une distorsion de concurrence. (voir notre actualitté)

Il a également annoncé que la Fnac lancera un nouveau lecteur ebook, encore au stade de développement, pour succéder au Fnacbook lancé fin 2010. (voir notre actualitté)