Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Margaret Atwood réécrit la fin de La Servante écarlate pour Audible

Antoine Oury - 11.04.2017

Lecture numérique - Acteurs numériques - Margaret Atwood Audible - Margaret Atwood La servante écarlate - La servante écarlate Audible


Audible, la filiale d'Amazon réservée aux livres audio, vient de s'offrir, pour sa version de La Servante écarlate, une fin inédite signée et en partie lue par Margaret Atwood elle-même. Cette édition, exclusive à Audible, propose ainsi un nouveau récit, plus de 20 ans après la première parution. Et redéfinit un peu la façon dont une œuvre traverse les années.

 


 

Depuis plusieurs années, Amazon investit massivement dans Audible, sa filiale dédiée aux livres audio, afin de s'assurer des parts de marché au moins équivalentes à celles qu'il détient sur le marché du livre numérique. Cela passe par une offre d'abonnement alléchante, une solution technique simple, mais aussi par la production de livres audio elle-même.
 

Outre-Atlantique, Audible propose ainsi une « édition spéciale » de La Servante écarlate de Margaret Atwood, lue par l'actrice Claire Danes, publiée il y a quelques années déjà par Audible. Jusque-là, rien de particulier, si ce n'est un sens du timing affuté — une série adaptée du livre sera bientôt diffusée sur Hulu — et un prix plutôt élevé, à 30 €.
 

Pourtant, cette édition spéciale réserve une autre surprise : la fin du roman est totalement inédite en version audio, avec une nouvelle perspective sur l'avenir des différents personnages du roman original. Ce dernier se terminait sur la phrase « Y-a-t-il des questions ? » prononcée par un professeur qui venait de donner un cours d'histoire : dans la version Audible, le cours se poursuit avec les différentes questions des élèves et les réponses, inédites, du professeur.
 

Au total, ce sont 14 minutes du livre audio que l'on ne retrouve pas dans le livre original, ainsi qu'un beau caméo de Margaret Atwood qui pose elle-même une question au professeur. Mais cet ajout soulève aussi une autre question, celle d'une possible suite à la célèbre dystopie d'Atwood. Interrogée par le site The Loop, l'auteure a répondu avec suffisamment de malice pour ne pas trop se mouiller : « J'en ai discuté avec le Professeur, mais il reste très méfiant. Il ne veut pas s'avancer avant d'avoir fait authentifier ses découvertes », explique l'auteure en faisant référence à son récit.
 

Une suite à La Servante écarlate, qui connaît une seconde vie en librairie depuis l'élection de Donald Trump, personne n'osait y penser. Mais personne n'aurait non plus imaginé que Margaret Atwood accorde à Amazon des textes inédits...