Nouveaux biais de lecture jeunesse

- 08.03.2013

Lecture numérique - Acteurs numériques - sproutkin - lecture - jeunesse


Un équivalent à Netflix pour la lecture. Devant le succès des fournisseurs de fichiers numériques par flux, éditeurs et start-up repensent la consommation d'ebooks dans une offre illimitée. Comme pour Spotify et autres fournisseurs, l'accès à un catalogue global se fait moyennant forfait. Des plateformes comme 24 symbols, Nubico, Oyster, YouBoox, sont autant de projets se rapprochant d'une bibliothèque privée.

 

 

Et des alternatives à Amazon. Récemment, le géant des médias Bertelsmann a lancé  une contre-offensive tant en Allemagne avec Tolino, comprenant ereader et plateforme en ligne et Nubico en Espagne qui proposera un vaste catalogue reposant sur les nombreux titres appartenant au groupe.

 

Depuis peu, le géant de Seattle offre une application dédiée aux bambins avec Free Time. Véritable portail multimédia pour enfants, ce service permet la lecture de milliers de titres, mais aussi des programmes de divertissement et d'éveil pour les 3 – 8 ans. Réservé au Kindle Fire, cette application table sur un système forfaitaire ne dépassant pas 10$ avec des fonctions de verrou parental ou de minuterie pour éviter que le petit dernier ne décroche pas de la tablette.

 

Dans un autre ordre d'idée, mais ciblant toujours les plus jeunes, Sproutkin propose un service de souscription de livres pour les 3 – 6 ans. Une fois par mois, les souscripteurs reçoivent une dizaine de livres, soumis au préalable à un comité de lecture, en charge d'affiner la sélection selon les retours des parents. Un service qui s'est imposé à Raelyn Bleharski dans l'art difficile de toujours renouveler la lecture du soir. « Cela prend beaucoup de temps », « je ne pense pas que les gens s'en rendent compte ».