Puces RFID : les lecteurs ebook sur les ondes

Antoine Oury - 29.08.2013

Lecture numérique - Lecteur eBook - puce RFID - lecteur ebook - achat hors ligne


Les puces RFID sont déjà incorporées à nombre d'objets que nous utilisons au quotidien : péage automatique, cartes de transport, acheminement de marchandises, ou bien enregistrement des livres dans les bibliothèques... Ces circuits électroniques à basse consommation pourraient bien être prochainement incorporés à des lecteurs ebook, pour des usages variés.

 


#puce #Rfid #magazine

Une puce RFID insérée à un magazine (charlotte henard, CC BY-SA 2.0)

 

 

La puce RFID ne nécessite qu'un apport infime d'énergie pour fonctionner : c'est l'antenne comprise sur la puce qui capte des fréquences, lesquelles fournissent la dose de courant nécessaire. Le premier usage de ce type de technologie se retrouve en bibliothèque, où un usager pourra ainsi scanner lui-même les livres qu'il souhaite emprunter, en les déposant simplement à proximité d'une borne.

 

26 % des smartphones européens seraient par ailleurs équipé d'une puce du genre, autorisant l'achat sans contact, ou l'enregistrement de bons de réduction. Apple a récemment acquis un brevet en la matière, probablement pour en équiper ses appareils à court terme. Et ainsi rattraper le retard sur les produits Android : les dernières tablettes Nexus sont ainsi équipées en RFID.

 

Inversement, des puces RFID dans les ouvrages en librairie, ou sur certains dispositifs publicitaires, pourraient remplacer avantageusement les QR codes, ces petits carrés noir et blanc qu'il faut scanner à l'aide de l'appareil photo de son smartphone. Sans application à télécharger, des éléments consultables ou téléchargeables seraient plus accessibles, y compris sans connexion Internet. Évidemment, le coût serait toutefois un peu plus élevé que pour un simple QR code à imprimer...

 

Enfin, le prototype ci-dessous montre comment un smartphone peut alimenter un petit (très petit) lecteur ebook, en utilisant la technologie des puces RFID. Celui-ci consommant très peu d'énergie, et seulement lorsque l'écran à encre électronique se rafraîchit, nul doute qu'il pourrait se reposer sur la puce RFID... Avec quelques réserves, toutefois : parmi les établissements de prêt, certains soulignent la fragilité des puces, même si la technologie s'avère plutôt ergonomique.

 

 

 

 

Quant aux ondes, il faudra encore établir si elles peuvent causer des troubles ou non, chez les utilisateurs et lecteurs, cette fois.

 

(via Lesen)