Scholastic ferme sa boutique d'ebooks, au profit d'un accès en streaming

Antoine Oury - 29.07.2014

Lecture numérique - Acteurs numériques - Scholastic Storia - vente directe numérique - passage au streaming


Si elle reste peu connue au-delà des rivages américains, la maison Scholastic pèse dans le domaine de la littérature jeunesse et Young Adults, notamment avec la publication des séries Harry Potter et Hunger Games. L'éditeur dispose de sa propre boutique de livres numériques, Storia, ouverte en 2012 et fer-de-lance d'une stratégie de vente directe, qu'il entend intégralement remanier.

 


 

 

L'annonce s'est faite en avril dernier, afin de permettre aux clients du service de se retourner : en effet, la boutique qui un modèle de vente à la pièce pour se tourner vers le streaming. Ce mode de lecture, adopté par de plus en plus de revendeurs en ligne, séduit également les éditeurs pratiquant la vente directe, notamment en raison d'une gestion facilitée des droits.

 

La plateforme change également de nom, pour devenir prochainement Storia School Edition, avec une attention toute particulière portée aux établissements scolaires, donc. Pour ces derniers, un catalogue de 2000 titres sera disponible pour environ 2000 $ par an, selon la taille de l'établissement. D'ici l'année prochaine, promet l'éditeur, une offre vraisemblablement comparable sera proposée aux particuliers, à un prix moins élevé.

 

Le changement sera effectif le 1er septembre prochain, mais l'éditeur a d'ores et déjà prévenu ses clients que leurs achats numériques deviendraient inaccessibles, à moins d'ouvrir les ebooks stockés dans leur bibliothèque avant le 15 octobre. Un remboursement pourra également être réclamé, avant le 1er août 2015.

 

Malgré tout, le passage au streaming peut être vu comme un moyen de ne céder que des licences d'utilisation aux clients, restreignant les possibilités d'usages par rapport au livre papier, et facilitant le contrôle des droits par l'utilisateur.